Mesurer le temps

Depuis des temps très anciens, l'homme avait compris le rythme des saisons, de la lune, l'alternance des jours et des nuit. Le but étant sans doute de prévoir le retour de la saison chaude ou froide pour assurer leur survie. Il a, sans doute, remarqué très tôt, que la longueur de son ombre varie au cours de la journée.
Partout, il attribuait aux dieux cette régularité cyclique. Ainsi ce sont les prêtres qui sont les maîtres du temps, fixant les dates des cérémonies et des périodes sacrées. Ils sont comme chez les incas les inventeurs du calendrier et même parfois ils créent un calendrier religieux et un autre civil (réglant les périodes de semences et de récoltes).
Au départ, le premier calendrier, de la Préhistoire, serait né du décompte des lunaisons (durée entre deux nouvelles lunes).
C'est sans doute pour ne plus être tributaire de la nature (difficile à utiliser selon la météo) et pour une plus grande précision dans la mesure du temps, qu'ils ont inventé des instruments tels que les gnomons, les clepsydres ou les cadrans solaires.
Les premiers outils étaient fondés sur la mesure du temps à travers le déplacement du soleil par rapport à la terre. Mais, ils ne pouvaient fonctionner que le jour et lorsque la journée était ensoleillée. En outre les mesures étaient très approximatives.

Un exemple : le gnomon (du grec : connaître)
Au départ, c'est un simple baton planté verticalement dans la terre et orienté. Son ombre donnant une mesure approximative du temps qui passe. Le plus ancien retrouvé à ce jour, est chinois et date d'environ -2400. Ce sont les égyptiens adorateurs du dieu Râ ou Ré (soleil) vont rajouter un support et créer le cadran solaire.

Vers -3500, les égyptiens en dehors du gnomon, avaient inventé la clepsydre ou horloge à eau. Aar la suite, les grecs s'en serviront lors des procés pour donner le même temps de parole à l'accusation et à l'accusé (base de la démocratie).
Il faut attendre le VIIIème siècle, pour qu'un moine, chartreux, invente le sablier, tel que nous le connaissons, car la maîtrise du verre était indispensable et l'écoulement du sable reste difficile à réguler.
C'est au XIVème siècle que la première horloge mécanique apparaît. Puis au XVIIème siècle, Galilée
publie la théorie du pendule et imagine la première horloge à poids et à pendule.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×