L'Histoire de la Svastika

Petite histoire de la Svastika

Le svastika est un des plus vieux symboles de l’humanité (époque préhistorique) et on le retrouve dans toutes les civilisations du monde et à toutes les époques : Mexique précolombien, mythologie des pays scandinaves, Afrique noire, pays celtiques, Irlande, Kurdistan, Crête, Japon, Chine et bien sûr… en Inde ou quasiment toutes les religions du sous-continent l’ont adopté.
Le nom SVASTIKA vient de SVA = SOI et TIKA = COMMENTAIRE.
En sanscrit SVASTI signifie BONHEUR ou PROSPERITE et par extension se sentir bien. C’est donc d’abord un symbole heureux.

   

Nous savons tous que l’Allemagne nazie l’a utilisé en lui en enlevant complètement son côté positif. Les Allemands désignaient le svastika par le terme de « Hakenkreuz » (croix ansée)
Le drapeau rouge, avec un cercle blanc contenant un svastika dextrogyre (tournant vers la droite)  noir (croix gammée) incliné à 45°, fut adopté comme emb
lème du parti nazi par Hitler au printemps 1920.
Hitler considérait le svastika comme un symbole aryen remontant aux Indo-européens primitifs, le «symbole du combat pour la victoire de l'Aryen ».
Histoire : En 1897, Hitler, âgé de 8 ans, était élève et enfant de chœur à l'abbaye bénédictine de Lambach en Autriche. Il put y admirer, gravés sur les murs, les boiseries et même sur des objets du culte, des svastikas dextrogyres. Ce symbole aurait été choisi par le père Hagn (Hagen), administrateur de l'abbaye et grand amateur d'ésotérisme, après ses nombreux voyages au Moyen-Orient.
Le svastika était un des symboles figurant sur le sceau de la Société
Théosophique (Dieu et sagesse :
La théosophie est une mystique préconisant une ascèse et une élévation progressive de l’esprit humain jusqu’à l’illumination de Dieu (illuminisme)), fondée à New York en 1875.
La Société Thulé (dont étaient probablement membres Rudolf Hess et Goering et, peut-être Hitler), société secrète pangermaniste, antisémite et illuministe, fondée le 17 avril 1918 par le baron Rudolf von Sebottendorf, avait pour emblème la croix de Wotan, une croix gammée aux branches courbes.
Mais le svastika, vieux comme l’humanité est d’abord le symbole de la vie, l’amour, la force, la perfection suprême, de l’infini…
Symboliquement, le svastika a un contenu philosophique et magique.
Sa forme de spirale en fait un symbole solaire (surtout lorsque les branches sont courbées) et aussi un symbole de mouvement, de rythme. La position de ses crochets lui donne un sens rotatif de droite à gauche ou de gauche à droite.
Le svastika est le symbole de la connaissance d’une connaissance supérieure et peut se faire dans les deux sens : de la main droite ou de la main gauche (c’est à dire par tous les moyens possibles). En effet la connaissance du transcendantal ne peut être atteinte directement étant en dehors de toute logique humaine, c’est pourquoi les branches de cette dernière sont tordues et se perdent dans l’immensité indéterminée de l’espace.
Ceci dit, suivant son orientation, on lui attribue une signification de chance ou de malchance mais même si ce symbole est commun à toutes les civilisations, ces dernières n’ont jamais donné la même signification à son sens rotatif.
C’est le symbole de l’homme qui se place au centre de la croix, au centre des 4 directions (Nord, Sud, Est, Ouest) ou des 4 éléments (Air, Terre, Feu Eau), et qui cherche à s’orienter dans l’espace qui l’entoure, espace infini en perpétuel mouvement rotatif.
C’est donc le symbole de l’humilité, la modestie dont l’Homme doit faire preuve face à l'Univers et à la Connaissance suprême qui ne lui est pas accessible.
C’est aussi un symbole commun à l’hindouisme (pour qui c’est une croix porte bonheur) et au bouddhisme (pour qui il symbolise la roue de la loi et la doctrine bouddhique en général).

Date de dernière mise à jour : 27/09/2014