La France entre les deux guerres

 

LES CRISES DES ANNEES TRENTE EN EUROPE / PREMIERE PARTIE : LA France

LA IIIe REPUBLIQUE FACE A LA CRISE

UN REGIME DEMOCRATIQUE ET PARLEMENTAIRE ANCIEN

La situation de la France depuis la fin 1ere guerre mondiale

1919 : Traité de Versailles

1929 : crise Etats-Unis

1931 : La crise économique mondiale frappe la France

IIIe République débute 1871.

Régime parlementaire

- Peuple élit membres du Parlement :

. Chambre des députés

. Sénat

- Gouvernement = Conseil, dirigé par le président du Conseil, responsable devant le Parlement (= ce dernier peut le renverser)

Partis politiques désunis à droite et à gauche

SFIO : Section Française de l'Internationale Ouvrière. C'est le nom du parti socialiste de 1905 à 1971.

Radicaux : Parti politique de centre gauche

Parti communiste : parti d'extrême gauche pour une révolution de type bolchevik comme en URSS.

LA CRISE ECONOMIQUE FRAPPE DUREMENT LA France

Baisse de la production industrielle et agricole

Nombreuses faillites d'entreprises : 425 000 chômeurs

Chômeurs secourus par Soupe populaire

LA CRISE ECONOMIQUE PROVOQUE UNE CRISE POLITIQUE

Succession des gouvernements droite / gauche mais crise se poursuit

Remise en cause du régime parlementaire par certains : ligues d'extrême-droite (Action française, Jeunesses patriotes, Croix-de-Feu) (antiparlementarisme) reprochent à IIIe République d'être dirigés par hommes politiques étrangers, juifs et corrompus (multiplication des scandales : détournements de fond...).

6 février 1934 : violente manifestation des ligues devant Chambre des députés afin de dénoncer son inefficacité et scandales en cours (affaire Stavisky)

Partis et syndicats de gauche considèrent 6 février comme tentative de coup d'Etat par les ligues et décident de manifester leur ferme attachement aux valeurs de la République et du régime parlementaire

14 juillet 1935 : immense manifestation des partis de gauche unis (SFIO, PC et radicaux)

LE FRONT POPULAIRE

LA VICTOIRE DE LA GAUCHE

Avril-mai 1936 Elections législatives : Partis de gauche s'unissent dans une coalition : le Front populaire (SFIO, PC, radicaux) et sortent vainqueurs du scrutin : Léon Blum devient Président du Conseil

Nomme dans son gouvernement :

Des  radicaux (dont Edouard Daladier)

Des membres de la SFIO

Les communistes refusent de participer (but étant de renverser la république pour instaurer la dictature du prolétariat)

3 femmes (les femmes n'ont pas le droit de vote) entrent au gouvernement (1ere fois)

DES REFORMES SOCIALES CONSIDERABLES

Dès l'élection : Grèves spontanées et occupations d'usines

Léon Blum réunit délégués du patronat et de la CGT (Confédération Générale des Travailleurs : syndicat de gauche)

Cela aboutit : 7 juin 1936 : Accords de Matignon

. Contrats collectifs de travail

. Délégués du personnel

. Liberté syndicale garantie

. Augmentation des salaires

Puis

. Congés payés

. Semaine de 40 heures payée 48 heures

Pour de nombreux Français : ce sont les premiers

. Loisirs

. Week-ends

. Vacances

Léo Lagrange, premier ministre des sports et des loisirs organise les Auberges de jeunesse.

Mais échec du Front populaire dans le domaine économique (diminution production industrielle et persistance chômage) + Marche à la guerre inévitable (réarmement France) + Guerre d'Espagne.

1938 : dissolution de la coalition (départ radicaux)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site