La France en résumé

La France politique de la IVème et Vème républiques

 

LA FRANCE DEPUIS 1945

PREMIERE PARTIE : LA VIE POLITIQUE FRANCAISE

LA IVe REPUBLIQUE : Restaurer la République

Libération de Paris (aout 1944)

+ Création du Gouvernement Provisoire de la République Française (G.P.R.F.) à Paris

-dirigé par le général de Gaulle

-formé de ministres appartenant aux courants politiques issus de la Resistance

-accorde le droit de vote aux femmes

-organise les élections pour former une assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle constitution

+ Assemblée constituante dominée par les partis issus de la Resistance (SFIO, communistes, Mouvement républicain populaire)

Economie entre 1944-1945

- nationalise (Nationaliser : transférer à l'Etat la propriété d'une entreprise privée) les secteurs-clés de l'économie afin d'organiser la reconstruction du pays et de punir les collaborateurs avec l'occupant allemand (électricité, gaz, charbon, Renault, banques)

- création de la Sécurité sociale, afin de permettre à tous de se soigner et aux familles de plus d'un enfant de percevoir des allocations familiales

Années 1950

- salaire minimum : SMIG, salaire minimum interprofessionnel garanti (1950)

- troisième semaine de congés payes (1956)

L'Etat prend de grandes reformes

Une nouvelle constitution pour une nouvelle République

- Janvier 1946 : de Gaulle démissionne du GPRF, en désaccord avec le projet de constitution

- Juin 1946 : discours de Bayeux : de Gaulle souhaite que la nouvelle constitution garantisse un pouvoir exécutif (président de la République) fort (Vrai séparation des 3 pouvoirs : Exécutif, Législatif et judiciaire)

- Octobre 1946 : adoption de la nouvelle constitution, qui inaugure la IVe République

Régime parlementaire dans lequel l'Assemblée nationale contrôle le gouvernement

Le président de la République a un très faible pouvoir

Les problèmes de la IVe République

A noter que la IVème république se déroule pendant les Trente Glorieuse (prospérité économique) et le Baby Boom.

- Instabilité ministérielle ou valse des ministères : désavoués régulièrement par les députes, les gouvernements se succèdent et ne parviennent pas à élaborer une politique à long terme efficace

- Décolonisation (voir cours correspondant)

- Crise algérienne :

13 mai 1958 : soulèvement des Français d'Algérie (guerre d'Algérie)

1er juin 1958 : président Coty appelle le général de Gaulle à la présidence du Conseil

De Gaulle met comme condition le droit de rédiger une nouvelle constitution

C'est la fin de la IVe République

LES DEBUTS DE LA Ve REPUBLIQUE : LES ANNEES DE GAULLE (1958-1969)

De Gaulle fonde la Ve République

- 2 Septembre 1958 : adoption d'une nouvelle constitution par referendum, qui crée la Ve République

Elle répond à la volonté de De Gaulle

Le président de la République a désormais un pouvoir important (il peut dissoudre l'Assemblée et demander directement l'avis des citoyens par référendum notamment)

Le président élu au suffrage universel à partir de 1962

La politique de grandeur

La France ne peut être la France sans grandeur  

Et pour cela, doit avoir une certaine indépendance en matière de diplomatie, de défense et d'économie :

La France quitte le commandement de l'OTAN en 1966 et critique l'engagement des Etats-Unis dans la guerre du Vietnam

Elle se dote de l'arme nucléaire en 1966

Elle se hisse au niveau des grandes puissances économiques mondiales

La contestation sociale : Mai 1968

Contestation des étudiants qui remettent en cause la rigidité de la société et la société de consommation = Greve s'étend massivement aux travailleurs car la fin Trente Glorieuse + Ouvriers Spécialisés (OS) exclus prospérité = Accord de Grenelle : Une augmentation de 35 % du SMIG à 600 F par mois et de 10 % des salaires, une quatrième semaine de congés payés.

Juin 1968

Elections législatives remportées par les gaullistes, massivement élus par les bourgeois (peur de la « révolution de mai 68 »)

Avril 1969

Démission de Charles de Gaulle à la suite de l'échec d'un referendum sur la régionalisation

Deux de ses anciens ministres lui succèdent à la présidence de la République et poursuivent sa politique

Georges Pompidou (1969-1974)

Valery Giscard d'Estaing (1974-1981)

La contestation sociale : Mai 1968

L'opposant de gauche François Mitterrand (candidat aux élections présidentielles de 1965, il a obligé de Gaulle à subir un second tour) réclame le départ de De Gaulle

Violence de la contestation fait peur aux bourgeois

Libération des mœurs (liberté sexuelle et émancipation de la femme)

Autorité de Charles de Gaulle = remise en cause car autorité paternelle

-LES ANNEES MITTERRAND (1981-1995)

L'alternance politique

- 1981 : la gauche remporte les élections pour la première fois sous la Ve République :

François Mitterrand, secrétaire général du parti socialiste, élu président de la République

Assemblée nationale majoritairement formée de députes de gauche

- 1986 : élections législatives remportées par la droite

Le président, de gauche, doit nommer un Premier ministre de droite, Jacques Chirac, chef des gaullistes (président du RPR, Rassemblement pour la République) = cohabitation gauche / droite (Mitterrand réélu en 1988 connaît de nouveau une cohabitation)

- 1995 : Jacques Chirac élu président de la République = droite revient au pouvoir

- Dissolution de l'Assemblée nationale : élections législatives, remportées par la gauche

Jacques Chirac doit nommer un Premier ministre de gauche, Lionel Jospin = nouvelle cohabitation

Les grandes reformes sociales

Suppression de la peine de mort, nationalisation, 5e semaine de congés payes, forte augmentation du SMIC, retraite à 60 ans, 35 heures...

Mais :

La montée du chômage et de l'extrême-droite

Chocs pétroliers de 1973 et 1979 = Crise économique = Chômage massif

Certains électeurs accusent les travailleurs immigres de leur voler leur emploi et montée insécurité : montée extrême droite au point d'être au second tour des présidentielles de 2002 (électeurs xénophobes et ou ayant peur de l'avenir)

DEUXIEME PARTIE : LA SOCIETE FRANCAISE DEPUIS 1945

LES TRENTE GLORIEUSES (1945-1973)

Le boom démographique ou Baby Boom = (forte augmentation de la population) = (brusque augmentation du taux de natalité et indice de fécondité (nombre d'enfants par femme) après la 2nde GM)

+ Immigration car besoin de main-d'œuvre pour la reconstruction du pays.

= La société de consommation de masse et de loisir

La croissance économique permet aux Français d'accéder à un minimum de confort domestique (eau courante, chauffage central) + appareils électroménagers (réfrigérateurs, machine à laver, téléviseurs) + automobiles

(Ex : 2 CV, Traction avant, DS)

La tertiarisation

La population, jusque la dominée par les paysans, puis les ouvriers se tertiarise (multiplication des services à toutes les échelles : locale, régionale et nationale) + urbanisation croissante avec exode rural du fait Modernisation des exploitations agricoles

Paysans vont à l'usine et en ville pour : Travail à la chaine : multiplication  ouvriers.

L'urbanisation : extension des villes (apparition des grands ensembles et des grandes surfaces dans les banlieues) croissance de la population vers METROPOLISATION

LA SOCIETE FRANCAISE DEPUIS LES ANNEES 1970

Les mutations démographiques

- les femmes font moins d'enfants (diminution de l'indice de fécondité)

- la part des personnes âgées augmente grâce à l'augmentation de l'espérance de vie

La condition féminine s'améliore

Les femmes s'émancipent de la tutelle masculine et se libèrent

Vêtements moins stricts (fin du corsée multiplication des soutiens gorges)

Divorce plus facile / concubinage

Liberté d'avoir des enfants ou pas (pilule 1966 et avortement 1975)

Etudes et emplois rémunères (au lieu de travailler très jeune pour leurs maris par exemple ou parents)

La montée du chômage et de l'exclusion

- Le chômage concerne surtout

Femmes (de plus écart de salaire avec homme pour un même emploi et même qualification)

Jeunes sans expérience professionnelle

Personnes peu diplômées et qualifiées

Immigrés

- Vers 1980 apparait le chômage de longue durée, emplois précaires et les sans domicile fixe (SDF) se multiplient = précarité

Création du RMI (1988) et RSA (Revenu Solidarité Active) en 2009

création d'associations d'aide aux plus démunis (« Restos du Cœur » )

 

 

La France économique

 

FICHE DE REVISION : LES MUTATIONS DE L'ECONOMIE FRANCAISE ET LEURS CONSEQUENCES GEOGRAPHIQUES

Des transformations économiques de grande ampleur

Un système de production original et évolutif : une économie mixe : secteur privé et public sont acteurs de la vie économique.

 La France est la 6è puissance économique mondiale (elle a été dépassée par la Chine en 2008)derrière les USA, le Japon, l'Allemagne, l'Angleterre et la Chine : la modernisation des activités se poursuit à des rythmes variés.

Une économie capitaliste et libérale : reposant sur la propriété privée des biens de production et la liberté de créer une entreprise. La recherche du profit, libre concurrence s'exerce dans le cadre de l'économie de marché qui fonctionne selon l'offre et la demande de biens et de service.

Le secteur privé est hétérogène : 2.5 millions d'entreprises.
Plus de la moitié sont des PMI et PME n'employant aucun salarié.
48% des entreprises emploient moins de 20 salariés
0.5% des entreprises ont plus de 250 employés. Les multinationales (Carrefour, L'Oréal, Peugeot, Bouygues...) sont peu nombreuses et seulement au 6ème rang mondial pour leurs chiffres d'affaires).

L'état français est le 1er producteur et le 1er employeur :
2700 entreprises nationalisées ou mixtes : énergies (EDF ou GDF), industriel (Renault, Dassault, Pechiney), banque ou transports (SNCF...).
5 millions d'actifs (13% pop active).

L'état est redistributeur des richesses par les impôts qui aident les plus démunis : allocations, RMI ou RMA ou encore RSA.

La population active augmente et se féminise

L'Etat n'intervient plus de manière aussi directe qu'autrefois dans l'organisation de l'économie d'où une économie mixte (libéralisme modéré).

HANDICAP FRANÇAIS : DEFICIT BALANCE ENERGETIQUE.
Dépendance énergétique car pas gaz ni pétrole d'où investissement dans le nucléaire.

D'importants déséquilibres spatiaux

4 régions concentrent la moitié de la production nationale (Ile De France - Rhône-Alpes - PACA - Nord-Pas-de-Calais en reconversion réussie)

Les écarts s'accentuent entre les territoires en crise (DROM, Lorraine, Massif Central...) et les espaces métropolitains qui bénéficient de l'implantation de nouvelles activités économiques (tertiaire supérieur, industrie de haute technologie)

¾ des actifs de l'industrie sont au nord d'une ligne Le Havre Marseille :
Axes de communication les plus dynamiques : vallées Seine et Rhône et Dorsale Européenne.

Mais aussi régions touchées par désindustrialisation qui perdent des emplois (Nord Pas de Calais ou Lorraine). A l'Est de cette ligne, on trouve les espaces qui ont subi de plein fouet les deux chocs pétroliers et les crises qui s'en sont suivies.

Au Sud de cette ligne, l'industrie est plus diffuse avec les pôles actifs dans les grands sites portuaires : Bordeaux, Nantes...

De nouveaux défis en perspective

Le chômage début 2010 (2.7 millions soit 9.5% des actifs) et la précarité de l'emploi (multiplication : intérimaires, CDD, Stage...multiplication des travailleurs pauvres) fragilisent durablement les équilibres économiques et sociaux à l'échelle locale et nationale : Fracture sociale en pleine croissance.

Les délocalisations vers NPIA ou Afrique du nord ou Europe de l'Est entraînent la disparition des emplois les moins qualifiés

La réduction des risques et des pollutions influence les nouvelles orientations économiques vers écologie (énergies renouvelables, transports moins polluants, tri sélectif...)

De multiples conséquences sectorielles et spatiales

Le poids grandissant des services Le secteur tertiaire : 75% des actifs et 74% du PNB

Un secteur prépondérant et dynamique qui représente 75% de la richesse nationale

Une pluralité d'activités et d'acteurs, de l'artisan à l'Etat

Atouts exceptionnels : paysages, hist, monuments et ou lieux de mémoire, festivals, gastronomie
Aménagements : infrastructures de transport, bases de loisirs, parcs nationaux (Vanoise, Cévennes), régionaux (Mercantour)

Tourisme : vert, balnéaire, hivernal, aventure, gastronomique, culturel...

Problèmes : urbanisation croissante, bétonisation du littoral, pollution, emplois saisonniers et précaires...

Une présence diffuse qui se caractérise par une concentration accrue au sein des métropoles : METROPOLISATION

France PUISSANCE POSTINDUSTRIELLE ET TERTIARISEE

1ere destination touristique au monde avec 81 millions de visiteurs en 2009. Seul secteur créateur d'emplois.

La situation contrastée des industries

Les entreprises industrielles doivent faire face à la mondialisation de l'économie

Les activités traditionnelles disparaissent au profit des activités de haute technologie

De nouveaux espaces industriels se développent surtout dans les régions du Sud et de l'Ouest : Technopôles (associant formation, recherches et productions innovantes)

La première puissance agricole en Europe

Une agriculture intensive qui est au cœur d'une filière moderne et performante grâce à la PAC (Politique Agricole Commune)

3% des actifs sont dans l'agriculture

Paysages variés = cultures diversifiées

Des espaces agricoles variés et spécialisés où dominent 3 grands systèmes de production :

Vastes exploitations très modernes à haut rendement : exploitations céréalières des grandes plaines du centre nord de la France.

Les espaces irrigués de polycultures maraichères

La viticulture

Des pratiques qui évoluent pour satisfaire la demande des consommateurs et préserver l'environnement : privilégiant la qualité à la quantité

 

 

La France en Europe et dans le monde

 

LA FRANCE, PUISSANCE EUROPEENNE ET MONDIALE

LE ROLE DE LA FRANCE

DANS LE MONDE DEPUIS 1945

Une alliée critique des Etats-Unis

- Seconde Guerre Mondiale affaiblit la France (ruinée, exsangue, occupée, victime de l'épuration entre collaborateurs et résistants).

- doit accepter de devenir l'alliée des Etats-Unis (Car endettée auprès USA et doit accepter Plan Marshall pour reconstruction).

- Plan Marshall en 1947

- Entrée OTAN en 1949

- Mais le général de Gaulle tient à l'indépendance de la France :

- En 1960 la France se dote de l'arme nucléaire (force de dissuasion)

-  De Gaulle prend ses distances avec les Etats-Unis
(la France reconnaît la Chine populaire en 1964 (communiste en pleine guerre froide), elle se retire du commandement intégré de l'OTAN en 1966,
elle critique l'intervention américaine au Vietnam en 1966)

- Après le départ de De Gaulle, la France se rapproche des Etats-Unis

-  Soutien aux alliés dans la guerre du golfe en 1991

De la décolonisation à la coopération

Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, la France doit faire face à la volonté de ses colonies d'accéder à l'indépendance

Elle décolonise l'Indochine (par la Guerre et défaite de Dien Bien Phu en 1954) , le Maghreb (Par la guerre pour l'Algérie, 1954-1962, mais de façon pacifique pour Maroc et Tunisie en 1956) et l'Afrique noire (de façon pacifique dès 1960)

A partir de 1960, la France décide d'entretenir des liens très étroits avec ses anciennes colonies, afin de conserver sa puissance mondiale : elle fait de la coopération d'où francophonie

LE ROLE DE LA FRANCE DANS LA CONSTRUCTION DE L'UE

Les débuts de la construction européenne
La France a eu un rôle essentiel dans la construction européenne

Ce sont les Français Jean Monnet et Robert Schuman qui lancent la CECA

(Communauté européenne du charbon et de l'acier) formée de la France, RFA, Italie, Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) en 1951

La France participe activement à la création de la CEE (Communauté économique européenne) en 1957

De Gaulle freine la construction européenne

Le président de la République Charles de Gaulle (1959-1969) freine la construction européenne :

- il envisage une Europe des Etats et s'oppose à une Europe fédérale, où les

Etats seraient soumis à une autorité supérieure

- il refuse l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE en 1963 et 1967, car il craint que les relations étroites que ce pays entretient avec les Etats-Unis ne mettent en danger l'indépendance de l'Europe

La réconciliation franco-allemande

- 1962 : de Gaulle et Konrad Adenauer, le chancelier ouest allemand, se rencontrent à Reims (événement)

- 1963 : traité de coopération franco-allemand (traité de l'Elysée), qui prévoit des rencontres fréquentes entre les dirigeants des deux pays

- 1984 : le président François Mitterrand reçoit le chancelier ouest allemand Helmut Kohl, à Verdun, champ de bataille de la

1ere GM (1916-1917) : la France et l'Allemagne se sont réconciliées

- L'action de Jacques Delors permet d'activer la construction européenne

(Europe des 9 en 1973 (Royaume Uni entre avec accord du nouveau président français, G. Pompidou ; Europe des 12 en 1986 ; Europe des 15 en 1995 ; Europe 25 en 2004 et des 27 en 2007), Schengen en 1985 (actuellement tous les pays pratiquent la libre circulation des biens et des personnes sauf Royaume Uni et Irlande) et Maastricht en 1992 : CEE, CECA et Euratom deviennent UE + politique extérieure et sécurité commune, coopération en matière policière et pénale, création citoyenneté européenne et Union monétaire en 2002 l'Euro)

 

UNE PUISSANCE MOYENNE

Un rayonnement mondial

Un rayonnement culturel

- Langue française parlée par

181 millions de francophones (France = ancienne métropole coloniale)

- Qualité de la culture française
 littérature, arts, cuisine, mode parisienne, pays de la liberté et des droits de l'homme

Un rayonnement politique et militaire

- Rôle de premier plan dans la diplomatie mondiale (membre du Conseil de sécurité de l'ONU, de l'OTAN, du G8)

- Puissance militaire importante (arme nucléaire) : la France intervient dans le monde entier pour pacifier des régions troublées

- De nombreuses ONG françaises interviennent pour secourir les populations en difficulté (Médecins sans frontières, Handicap International)

La 5e puissance économique mondiale

- 5 e PNB mondial et puissance économique (loin derrière= les Etats-Unis)

Multinationales comme Danone, Carrefour, Alsthom, Renault...Total

- 4 e puissance commerciale
 commerce surtout avec l'UE
 mais balance commerciale déficitaire du fait dépendance énergétique (gaz et pétrole)

- pays qui attire les investissements étrangers et qui investit à l'étranger

- 1 ère destination touristique au monde (en 2008 : 81 millions de visiteurs)
Superficie modeste (551 000Km2 ) et 64.5 millions d'habitants (20ème rang mondial) = 1% pop mond

Donc puissance moyenne


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×