L'Allemagne entre deux guerres

 

LES CRISES DES ANNEES TRENTE EN EUROPE  

L'ALLEMAGNE NAZIE

LA DEMOCRATIE ALLEMANDE EN CRISE

LA NAISSANCE DE LA REPUBLIQUE DE WEIMAR

Des troubles révolutionnaires

Défaite de la Première Guerre Mondiale = Diktat humiliant du traité de Versailles (couloir de Dantzig divisant pays en deux pour accés mer Pologne) VOIR CARTE+ Abdication de l'empereur Guillaume II et donne naissance à la république de Weimar qui écrase une révolution dans le sang

La République de Weimar

A Weimar une Assemblée constituante rédige la constitution du nouveau régime démocratique et parlementaire

Le peuple élit au Suffrage Universel des députés (qui votent les lois) et le président de la République (qui les fait appliquer)

Le chancelier, nommé par le président, dirige le gouvernement

Grave crise économique américaine

La crise économique de 1929 qui vient des Etats-Unis frappe très durement

L'Allemagne = 6 millions de chômeurs (> 16 % population active).

Les faillites se multiplient et avec elles la misère et surtout l'antiparlementarisme.

Le parti nazi, dirigé par Adolf Hitler, exploite la crise

Un nouveau parti politique, le NSDAP, séduit les électeurs par son programme (ses propositions)

- République de Weimar accusée d'être responsable de la défaite allemande et de ne pas savoir résoudre la crise économique

- Donner aux Allemands « du travail et du pain »

-Défendre la race supérieure : la race aryenne

- Pangermanisme : réunir tous les Allemands dans une Grande Allemagne

- Abrogation du traité de Versailles, qui a humilié l'Allemagne

- Thèse de l' « espace vital » : agrandir le territoire allemand pour résoudre le problème de la surpopulation et donner un territoire au la hauteur du peuple allemand

- Antisémitisme : retirer leur citoyenneté et leurs droits aux Juifs

- Anticapitalisme : nationaliser les grandes entreprises

Juillet 1932 : élections législatives : le parti nazi remporte 44 % des voix (les communistes arrivent juste derrière).

30 janvier 1933 : Président Hindenburg nomme Hitler chancelier

QUI EST ADOLF HITLER ?

- 1889 : naissance en Autriche

- 1ere GM : engagé volontaire dans les troupes allemandes, humilié par la capitulation signée par la République de Weimar

- 1919 : adhésion à un petit parti d'extrême-droite

- 1920 : prend la direction du parti, qu'il rebaptise parti national-socialiste allemand des travailleurs (ou NSDAP, ou parti nazi)

- 1923 : tentative de coup d'Etat à Munich et emprisonnement où il rédige son livre « Mein Kampf » = « Mon combat », où il expose ses idées

- Une fois libre, il décide de porter son parti au pouvoir par la légalité : il réorganise le parti nazi, lui donne un emblème (la croix gammée) et d'un service d'ordre : les SA et les SS

LE REGIME TOTALITAIRE NAZI

UN POUVOIR TOTALITAIRE

PARTI NAZI, PARTI UNIQUE

28 février 1933 : Incendie du Reichstag : Hitler chancelier accuse les communistes et interdit le PC puis tous les autres partis : UN SEUL PARTI AUTORISE : Le NSDAP

2 août 1934 : Mort d'Hindenburg = Hitler chancelier + président

= Führer (guide suprême) du IIIe Reich

REPRESSION DE L'OPPOSITION

SA et SS : formations paramilitaires du parti nazi

SA : anciens combattants de la Première Guerre Mondiale, marginalisés, dirigés par Ernst Röhm. Ils sont éliminés le 30 juin 1934 « Nuit des longs couteaux » par les SS, ils étaient trop dangereux pour Hitler.

SS : garde personnelle d'Hitler, soldats d'élite entretiennent climat de violence pour pousser les électeurs à voter nazi

Gestapo : Police secrète dirigée par Himmler chargée d'arrêter les opposants politiques et de les envoyer dans des camps de concentration.

Création des premiers camps de concentration : mars 1933 : Dachau au départ emprisonner les opposants politiques puis les membres des races dites inférieures.

JEUNESSES HITLERIENNES

1926 : Hitler encourage puis oblige les jeunes Allemands de 6 à 18 ans à entrer dans les Jeunesses hitlériennes : organisation où l'on inculque aux jeunes les valeurs du nazisme : discipline, obéissance et soumission totale au Führer, etc., par des activités de loisirs (camping, danses, chants), sportives et paramilitaires. Formation d'aryens capables d'obéir sans réfléchir. Ils sont formatés, manipulés.

RACISME ET ANTISEMITISME

« Mein Kampf » : thèses racistes et antisémites Allemands : race aryenne, race supérieure

- Lois de Nuremberg (1935) : elles retirent leur citoyenneté aux

Juifs et leur interdisent de se marier avec des Allemands

-Peu à peu les juifs sont exclus de la vie politique, puis de la vie économique (les professions à responsabilité leur sont interdites : médecins, fonctionnaires, avocats...), puis de la société culturelle (interdit théâtre, parcs, ciné...). Ils sont marginalisés.

- Adultes allemands entrent au parti nazi, dans les SA, les SS ou la Wehrmacht

PROPAGANDE TRES ACTIVE

Joseph Goebbels, ministre de l'Information et de la Propagande,

- inculque les principes du nazisme

- par des moyens de diffusion nombreux (affiches, articles de journaux, films, messages radiodiffusés ...), des affiches représentent Juifs comme être laids, avares et communistes, parasites de la société.

-Il pratique la censure et mettent en place un culte de la personnalité d'Hitler.

LA MARCHE A LA GUERRE

LE REARMEMENT DE L'ALLEMAGNE

La thèse de l' « espace vital »

Pour Hitler, territoire allemand trop petit pour nourrir tous ses habitants

Il faut agrandir l' « espace vital »et réunir tous les germanophones : pangermanisme.

Il faut mener des conquêtes vers l'Est et vivre en autarcie (économiquement autonome)

Le réarmement du pays, bafouer le traité de Versailles

1935 Rétablissement du service militaire + Militarisation de la Rhénanie (frontière avec la France) (alors que le Traité de Versailles l'interdisait)

Une économie de guerre

Forte augmentation du budget armement + Usines d'armement

De nombreux chômeurs trouvent un emploi

LES COUPS DE FORCE D'HITLER ET LA MARCHE A LA GUERRE

- Octobre 1936 Alliance : Axe Rome-Berlin (Hitler s'allie avec le dictateur italien Benito Mussolini)

- Mars 1938 Annexion de l'Autriche (Anschluss = rattachement) (Pangermanisme)

- Septembre 1938 Hitler revendique la région des Sudètes, en Tchécoslovaquie car 3 millions d'Allemands (Pangermanisme)

Refus de la Tchécoslovaquie

28-29 septembre 1938 : Conférence de Munich : France (Daladier) + Royaume-Uni (Chamberlain), alliés de la Tchécoslovaquie, acceptent, par les Accords de Munich, face à Allemagne (Hitler) + Italie (Mussolini), que l'Allemagne annexe les Sudètes en échange, Hitler doit cesser ses agressions

France et Royaume-Uni espèrent ainsi éviter la guerre

- Mars 1939 : Annexion de la Bohême-Moravie, autre région de Tchécoslovaquie

- 23 août 1939 : Pacte de non-agression germano-soviétique (Hitler/Staline),

Pour éviter à l'Allemagne à combattre sur deux fronts en échange de la Pologne.

- 1er sept. 1939 Invasion de la Pologne, partagée, selon une clause secrète du pacte germano-soviétique, entre l'Allemagne et l'URSS

 France + Royaume-Uni ne peuvent plus céder

 Elles décident enfin d'affronter Hitler

Seconde Guerre mondiale débute.