Petit lexique sur Egypte

 

LEXIQUE POUR l'EGYPTE ANTIQUE

Amulettes : les amulettes sont des petits objets porte-bonheur, elles protègent magiquement les Egyptiens vivants ou morts. On en couvre les momies pour favoriser la renaissance du défunt ou protéger l'âme des embûches du monde de l'au-delà. Les plus efficaces sont l'œil oudjat, la croix de vie ankh.

Barque solaire : Dans le monde égyptien, la barque était le moyen de transport par excellence. Son image a tout naturellement été transposée dans l'univers mythologique. C'est ainsi que le soleil est souvent représenté accomplissant son périple journalier à bord de deux embarcations : l'une pour le jour, l'autre pour la nuit. De même, c'est une barque qui transporte le mort avec Anubis vers l'au-delà.

Canope (vases canopes) : ces vases, étaient destinés à recevoir les viscères (les parties pouvant pourrir et prélevées lors de la momification) du défunt. Ils étaient déposés dans la chambre funéraire près du sarcophage, enfermés dans une caisse appelée également "canope" et protégée le plus souvent par une statue d'Anubis couché sur le couvercle. A l'origine, ces vases avaient une forme humaine, puis au Nouvel Empire ils furent identifiés aux quatre fils d'Horus (Amset (le foie), Hapi (les poumons), Qebehsenouf (les intestins), Douamoutef (l'estomac))  et les couvercles prirent la forme de leur tête respective. Chaque vase était également associé à un organe, à une déesse et à une direction cardinale (les quatre points cardinaux symbolisent eux-mêmes les quatre éléments que doit traverser le défunt avant d'accéder à sa renaissance). Ex Amset = le Sud, Hapi = le Nord, Qebehsenouf = l'Ouest....

Embaumer ou momifier : préparer le corps d'un défunt pour qu'il ne pourrisse pas.

Hypogée (un) : (du grec "hupo" : dessous et "gé" : terre). Tombes souterraines creusées dans la roche. Les plus nombreux sont dans la vallée des Rois. Ils apparaissent d'abord pour protéger les tombes des pillards puis avec le déclin de la civilisation égyptienne se développent (car plus rapide et moins cher à construire).

Limon : terre noire fertile déposée par le Nil lors de ses décrues et qui sert d'engrais naturel pour les terres.

Mastabah : (en arabe : banquette) une construction funéraire rectangulaire utilisée dans l'Égypte antique comme sépulture pour les pharaons, puis, pour les nobles et les notables. C'est la première forme de tombeau bien avant les pyramides.

Momie : corps d'un mort embaumé.

Mythe : histoire légendaire où les dieux jouent souvent un rôle.
Mythologie : ensemble des mythes d'une civilisation (exemple la mythologie égyptienne ou grecque)

Oracle :
personne en relation directe avec un dieu, à qui on pose une question et la divinité répond par sa bouche.

Oushebti 
: Petites statuettes funéraires que l'on trouve en abondance dans les tombes. "Oushebti " signifie "celui qui répond". Ces statuettes représentent le défunt en momie. Sous cette forme, l'oushebti est prêt à répondre à l'appel d'Osiris et à remplacer le défunt dans les travaux des champs de l'au-delà, il joue donc le rôle d'un serviteur funéraire.

Pharaon : souverain de l'Egypte antique. Monarque absolu de droit divin.

Sphinx : statue avec un corps de lion couché et une tête de pharaon. A l'origine, le sphinx est l'image du pharaon sous son aspect divin. Il symbolise la puissance, la capacité d'attaquer, la domination.

Polythéisme : (poly plusieurs, theos dieu) : C'est la croyance en plusieurs dieux.

Pyramide : Tombeaux des rois, des reines et des grands personnages de l'État, dont la construction remonte pour la grande majorité au tout début de l'Égypte antique, la forme pyramidale de pierre accueille une vraie chambre et plusieurs chambres funéraires fausses reliées par des couloirs. Les plus célèbres sont celle de Guizèh : Khéops, Khephren et Mykérinos.

Sarcophage : cercueil des pharaons et riches égyptiens

Textes funéraires :
Ces textes ont une fonction magique, ils sont à la disposition du mort et lui donnent les moyens de se défendre contre les dangers qui le guettent dans l'au-delà et qui risquent de le faire mourir une seconde fois.
Le
Livre des Morts offre au défunt une aide concrète pour éviter les dangers et obtenir des avantages dans l'au-delà. S'y ajoutent les Livres de l'Au-delà ou Livres du Monde Souterrain.
Il y a des formules pour contrer tous les dangers que peut affronter le défunt, ex :
- chapitre 34 : formule pour n'être pas mordu par un serpent au royaume des morts
- chapitre 45 : formule pour ne pas se putréfier au royaume des morts
On comprend pourquoi tous les Egyptiens étaient prêts à payer fort cher pour se procurer le Livre des Morts. Les plus riches pouvaient acheter un Livre personnalisé, les autres devaient se contenter d'un texte tout prêt où il suffisait de mettre le nom du défunt dans les espaces blancs prévus à cet effet.
Livre des morts : est une collection de recettes magiques dont l'unique but est de permettre au mort d'affronter absolument tous les dangers de l'au-delà. On parle de livre d'initiation magique. Le chapitre 125, le plus important du recueil du « Livre des morts », parle de la pesée de l'âme.
Le mort se présente devant une série de juges chacun responsable d'une faute. A chacun, il dit qu'il n'a pas commis cette faute. Puis son cœur, ou plutôt sa conscience, est pesée, et si le verdict est favorable, le défunt a accès au royaume d'Osiris. Sinon, il est livré à la « dévoreuse de l'Occident ». L'idée, c'est que la survie est liée à un comportement moral.