De l'ERO à Byzance

De l'empire romain d'orient à Byzance

Introduction :

Longtemps puissante et lumineuse, la capitale de l’Empire byzantin est née sur l’emplacement de Byzance, une cité grecque fondée vers – 660. De 330 à 1453, elle a été le centre du christianisme de l’Orient (orthodoxe) et le dernier vestige de l’Empire romain.

I -  L'Empire byzantin, héritage de Rome
De Byzance à Constantinople

Née d’une colonie grecque, Byzance prend de plus en plus d’importance au cœur de l’Antiquité. La cité dispose d’un emplacement privilégié, s’élevant sur la rive occidentale (ouest) du Bosphore, un détroit qui relie l’Europe à l’Asie. Attisant les jalousies, elle est souvent détruite et pillée, avant d’être finalement intégrée à l’Empire romain.
En 330, l’empereur Constantin le Grand décide que Byzance est parfaite pour y installer la nouvelle capitale de l’Empire. C’est ainsi qu’après des années de reconstruction, la ville de Constantin, rebaptisée Constantinople s’élève dans toute sa splendeur. On va même jusqu’à la surnommer la "Nouvelle Rome".

Constantinople, dernier miroir de l’Empire romain
Sous l’impulsion de son fondateur, elle devient rapidement le centre de la religion chrétienne et de l’Empire romain. Mais à la mort de l’empereur Théodose Ier, en 395, le territoire est partagé entre ses deux fils. L’Occident et l’Orient sont à nouveau séparés. Constantinople devient alors la capitale de l’empire romain d’orient.

Tandis que Rome et l’Occident souffrent des attaques barbares, Constantinople rayonne de plus en plus (carrefour commercial entre Europe et Asie).

Constantinople est une nouvelle Rome:
Constantinople a été fondée par l’empereur Constantin en 330. Avec la division de l’empire romain en 395, elle devient l’empire romain d’orient. Avec la chute de Rome et de l’empire d’occident en 476, elle devient la plus grande ville autour de la méditerranée.
C'est une ville exceptionnelle par sa taille, sa beauté, sa richesse, ses monuments. Elle est bâtie sur le modèle de Rome, avec un plan en damier, hippodrome, aqueduc… C’est une capitale politique (palais de l’empereur), religieuse (basilique Sainte Sophie et patriarcat d’Orient), mais aussi un carrefour commercial. En effet, grâce à sa situation géographique (entre l'Europe et l'Asie et entre la Mer Méditerranée et le mer Noire.), la ville est placée au centre du détroit du Bosphore, au centre de la Corne d’Or (région) et possède des équipements (ports et quartier marchand étrangers). De plus il est difficile d'attaquer Constantinople protégée par son site et ses murailles. VOIR CARTES
II]  L'affirmation de l'Empire byzantin sous Justinien (527-565):

L’empereur est le  lieutenant de Dieu sur terre.  La couronne, ses titres romains montrent le caractère impérial et l'auréole, le nimbe (Nimbe: (synonyme d’auréole) : Cercle qui entoure la tête des personnes considérées comme sacrées) montre le caractère sacré. Il est choisi par Dieu donc il reçoit son pouvoir de Dieu.
Un personnage sacré qui lui donne des pouvoirs particuliers :
L'empereur à tous les pouvoirs : pouvoir religieux, militaire et politique. Il nomme le patriarche (
Patriarche: évêque de Constantinople et chef de l'Eglise dans l'Empire), chef de l'Eglise. C'est un empereur Chrétien.

L’empereur Justinien, au 6ème siècle, va étendre l’empire romain d’orient de l’Asie Mineure à l’Italie (Est à Ouest) et de la Grèce à l’Egypte (Nord au Sud).
Un immense Empire:
Les lois romaines sont compilées dans le code de Justinien qui est appliqué dans tout l'Empire byzantin. Code de Justinien: recueil des lois de l'Empire romain, accompagnées de leurs commentaires, le digeste.
C’est l’APOGEE DE L’ERO.

Mais dès le 7ème siècle, l’empire est attaqué de toute part par les arabes, les slaves, les croisés…L’empire est grignoté et se réduit à sa partie orientale (Asie Mineure). Il  prend le nom d’empire byzantin et le grec devient la langue officielle du royaume.
Ainsi l’empereur romain prend le nom de Basileus. (Basileus:
En grec," roi des rois", synonyme d'Empereur ; titre donné à l'Empereur byzantin).

III  - Le christianisme et sa diffusion :
Grand schisme : Séparation; en 1054, de l'Eglise d’Orient (orthodoxe) et de l'Eglise d’Occident (catholique).
En 1054, le pape et le patriarche de Constantinople s'opposent (sur la suprématie ou supériorité du pape et du culte latin sur le patriarche et le culte oriental). Les deux Eglises se séparent. C'est le grand schisme. Le patriarche devient le chef de l'Eglise orthodoxe. Les pratiques religieuses deviennent différentes.

 

Eglise Orthodoxe

Eglise Catholique

Chef religieux

Patriarche

Pape

Capitale religieuse

Constantinople

Rome

Langue liturgique

Grec

latin

Les prêtres peuvent se marier

oui

non

Les prêtres portent la barbe

Oui

Non

Origine du nom de l’Eglise

orthodoxe (suivant la stricte règle de la Bible)

Catholique (Universelle)

Localisation simple en Europe

Europe de l’Est

Europe de l’ouest

Rôle des icônes et mosaïques

image représentant le Christ, la Vierge ou un Saint
Petits carrés de couleurs représentants une fresque…

Aucun

La diffusion du christianisme orthodoxe:
Pour pouvoir convertir les peuples au christianisme, deux moines, Cyrille et Méthode, on inventés l'Alphabet cyrillique (Alphabet cyrillique : alphabet permettant d'écrire les langues slaves, inventé par Cyrille à partir de l'alphabet grec). Ensuite ils ont évangélisé (converti) les peuples slaves (russes) en dehors de l'empire byzantin au IX siècle. Sa culture se diffuse aussi: Mosaïque, icone, église en croix grecque.
L’Eglise orthodoxe va s’appuyer sur des moines et des monastères. Les moines sont nombreux. Ils vivent seuls (ermite) ou en groupes dans des monastères difficiles d’accès (ex : Monastère des Météores en Thessalie (Grèce actuelle)). Ils sont considérés comme des saints par la vie qu’ils mènent, suivant l’exemple de Jésus Christ. On croit qu’ils font des miracles. Ainsi, ils ont une grande influence sur le peuple.  

 

Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte Sophie est la merveille des merveilles. L’édifice  sainte Sophie a servi de basilique  pendant 916 ans et  de mosquée pendant 482 ans,  en 1935 est devenue  finalement un musée. Son nom veut dire « sagesse divine ». Sa construction débute au IVème siècle sous Constantin. Mais détruite, elle est rebâtie par Justinien avec des marbres de toutes les couleurs. Les architectes grecs s’inspirent des arts antiques grecs, romains et chrétiens.
http://sainte-sophie.blogspot.com/2007/02/la-basilique-sainte-sophie-est-un-bijou.html

Voir ce site pour voir de superbes photos.

Après la prise de la ville par les Turcs en 1453, la cité devient la capitale de l'empire ottoman et la résidence officielle du calife musulman (chef de l’islam successeur du prophète Mahomet).

Dans l'usage courant, elle prend alors le nom d'Istanbul (ou Istamboul en français).


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site