La vie politique en France

L’organisation de la République française

Introduction: la république française est démocratique. Comment les institutions permettent-elles aux citoyens de participer à la vie politique et sociale française et européenne ?

I°) Les institutions de la V ème république        

Voir fiche

II°) Les institutions européennes. 

Voir fiche

III°) Les acteurs de la vie politique et sociale.

A)   Les syndicats.

L'exercice des droits économiques et sociaux se fait par l'intermédiaire des syndicats. C'est une association qui a pour but de défendre les intérêts de personnes exerçant une même activité professionnelle.

La liberté syndicale remonte à 1884. De nos jours, il existe cinq grands syndicats en France qui participent aux négociations sociales avec le gouvernement ainsi qu'à la gestion des organismes sociaux comme la sécurité sociale et l'assurance chômage.

 

Nom

CGT Confédération Générale du Travail

FO

Force Ouvrière

CFTC

Confédération Française  des Travailleurs Chrétiens

CFE-CGC

Confédération Générale des Cadres

CFDT

Confédération Française et Démocratique du Travail

Secrétaire générale

Bernard Thibault

Jean-Claude Mailly

Jacques Voisin

Carole Couvert

François Chérèque

Nombre d'adhérents

500000

400000

100000

100000

400000

Date d'apparition

1895

1948

1919

1944

1964

 

Depuis les années 80, les syndicats sont en crise, car ils n'ont pas su empêcher le chômage. Le nombre de syndiqués ne cessent de baisser, parallèlement à l’abstentionnisme politique.

Les patrons ont aussi un syndicat: le MEDEF (Mouvement des entreprises de France) dont la secrétaire générale est Laurence Parisot,  qui défend leurs intérêts.

B)    Les partis politiques.

Un parti politique est une association qui regroupe des militants partageant les mêmes idées dans le but de remporter les élections et d'accéder au pouvoir. L'existence de plusieurs partis politiques permet le débat démocratique. C'est le pluralisme politique (le fait qu’il y ait plusieurs partis politiques, pour débattre et offrir un choix aux citoyens) qui permet l'alternance politique du pouvoir.

PCF : Parti Communiste Français, Secrétaire général : Pierre Laurent, fondé 1920, origines historiques : Révolution russe de Lénine en1917, IDEES : Hostile au capitalisme. Défense des classes pauvres. Anti-européens

NPA : Nouveau Parti Anticapitaliste : 2009, origines hist : issu de la Ligue Communiste Révolutionnaire, Olivier Besancenot, IDEES : Altermondialistes, syndicalistes, associatifs, écologistes…

PS : Parti Socialiste, Secrétaire général : Martine Aubry, fondé  1971 Mitterrand, Origines hist : Parti successeur de la SFIO fondée en 1905, IDEES : Intervention de l'état dans l'économie afin d'établir plus de justice sociale, européens.

UMP  Union pour un Mouvement Populaire ou Union de la Majorité Présidentielle, Secrétaire général Jean-François Copé,  fondé en 2002 par Chirac, Origines hist : Parti successeur du RPF de De Gaulle fondée en 1947 et du RPR de Chirac fondé en 1976, Capitalisme, France forte et indépendante, Européens réservés.

Modem : Mouvement démocratique, secrétaire général : François Bayrou, Origines hist : 2007 de l'UDF, centriste, Européens convaincus, défense de la démocratie et de ses valeurs (laïcité, sociale, ...).

FN : (Front National) : fondé en 1972 par Jean-Marie Le Pen, depuis 2011 secrétaire générale Marine Le Pen, Origines hist :
Anti-européens, Xénophobie. Successeurs des ligues d'extrêmes droites des années 30 et du gouvernement de Vichy. IDEES : Nationalisme

VERTS : Après 1970, Origines hist : Révolution de mai 68, IDEES : Défense  de l'environnement, Décentralisation, Européens, Politique sociale.

C)    Les élections.

Les élections rythment la vie politique. On appelle mode de scrutin les règles qui définissent le déroulement d'une élection. On distingue quatre modes de scrutin:

Ø  Le scrutin est uninominal lorsque l'on vote pour une seule personne.

Ø  Le scrutin est plurinominal (de liste) lorsque l'on vote pour une liste de plusieurs candidats.

Ø  Dans un scrutin majoritaire, le candidat est élu s'il obtient la majorité des voix. En cas de scrutin à deux tours, cette majorité doit être absolue au premier tour pour remporter l'élection et relative au second tour.

Ø  Lorsque le scrutin est proportionnel, le nombre d'élus de chaque liste est proportionnel aux pourcentages des voix obtenues à condition de dépasser les 5 %.

Les échéances électorales:

ELECTIONS

MODE DE SCRUTIN

ECHEANCES

Présidentielles

Uninominal majoritaire

Tous les 5 ans

Législatives (députés)

Uninominal majoritaire

Tous les 5 ans

Sénatoriales

Les sénateurs, élus au suffrage universel indirect, sont les "élus des élus", puisqu’ils sont élus par les "grands électeurs". Il s'agit d'un collège électoral composé, dans chaque département : des députés, des conseillers généraux et conseillers régionaux ; des délégués des conseils municipaux, représentant 95 % du collège.

Pour 6 ans renouvelés par moitié tous les 3 ans

Cantonales (conseillers généraux)

Uninominal majoritaire

Tous les 6 ans

Régionales (conseillers régionaux)

De listes proportionnelles

Tous les 6 ans

Municipales (conseillers municipaux)

De listes proportionnelles

Tous les 6 ans

Européennes (députés européens)

De listes proportionnelles

Tous les 5 ans

 

D)    Les associations et les groupes de pressions.

La loi du 1er juillet 1901 autorise la liberté d'association. C’est un regroupement officiel de personnes afin de réaliser un projet commun sans but lucratif. (Ex: un club sportif, les restos du cœur).

Les citoyens peuvent aussi signer des pétitions, manifester, afin d'attirer l'attention de l'état sur leurs problèmes. Ils forment dans ce cas un groupe de pression ou lobby (lobbies) (ex: les chasseurs, les chômeurs…)

Conclusion: Les institutions françaises permettent la démocratie. Pour qu'elle soit forte et vivante, il faut que les hommes politiques soit irréprochables, afin d’inciter les citoyens à participer.