L'engagement du citoyen

II] L’ENGAGEMENT DU CITOYEN

                     A] ADHERER A UNE ASSOCIATION

·         Qu’est-ce qu’une association ? C’est un groupement de personnes volontaires ayant un projet commun autre que celui de faire des bénéfices

·         Comment peut-on en créer ? Par la loi de 1901, on déclare les statuts de l’association à la préfecture.

Ainsi elle pourra agir en justice et recevoir des cotisations de ses adhérents. Elle doit avoir un président, un trésorier et une adresse.

·         Qui trouve-t-on dans une association ? Surtout des bénévoles.

·         Quels types d’associations ? On peut les classer en 3 grands domaines :

-          Culture / loisirs et sport : Clubs du 3ème âge ; clubs de football ; UNSS…

-          Social / humanitaire : Restos du cœur, Secours populaire, 9 de cœur, Croix Rouge, Secours Catholique…

-          Défense de droits : locataires, consommateurs… « 60 millions de consommateurs… »

·         Quelle est la place de ces mouvements en France ? L’ampleur du mouvement associatif est considérable et peut s’expliquer par les nombreux centres d’intérêt des citoyens ainsi que par la multiplication des problèmes sociaux et quotidiens (crise économique, fracture sociale croissante, chômage ou travailleurs précaires (à mi-temps)…

On compte 730000 associations qui comptent 10 millions de personnes.

B]  ETRE MEMBRE D’UN SYNDICAT

·         Qu’est-ce qu’un syndicat ? C’est une association, regroupant des personnes exerçant la même activité professionnelle, qui a pour but de défendre les intérêts des travailleurs. Tous les syndicats ayant les mêmes idées forment des confédérations syndicales au niveau national.

·         Les principaux : CGT (Confédération Générale du Travail), CFDT (Confédération Françaises Démocratique du Travail), CFTC (Confédération Française des travailleurs Chrétiens), FO (Force Ouvrière) …

·         Leurs rôles : - Défendre les droits des travailleurs (Code du travail)

Assurer la gestion de certains organismes comme les ASSEDIC, la Sécurité Sociale.
Informer les travailleurs sur leur droit

·         De quelles façons agissent-ils ?  Négociations, manifestations, grèves, pétitions, débats…

·         Remarque : Aujourd’hui, le syndicalisme est en crise .Seuls, 9% des travailleurs français sont syndiqués.

C]  FAIRE DE LA POLITIQUE

ADHERER A UN PARTI POLITIQUE

·         Qu’est-ce qu’un parti politique ? C’est une association politique qui a pour but d’accéder aux responsabilités de l’Etat, d’exercer le pouvoir et ainsi appliquer son programme. Un parti regroupe des personnes ayant les mêmes idées pour exercer le pouvoir.

·         Comment s’organise-t-il ? Dirigeants, Militants, adhérents, Sympathisants

·         Les principaux partis en France :
-droite : UMP (Union de la Majorité Présidentielle), Modem (Mouvement Démocrate), Extrême droite : FN (Front National), MNR (Mouvement National Républicain)

 - gauche : PS (Parti Socialiste), VERTS, Extrême gauche : PCF (Parti Communiste Français), LCR (Lutte Contre Révolutionnaire), Lutte Ouvrière.

·         Comment sont-ils financés ? Ils sont financés par les cotisations des adhérents et par les subventions de l’Etat (proportionnellement au nombre de voix recueillis lors des élections)

 ETRE ELU

Qu’est-ce qu’un élu ? C’est un représentant du peuple élu exerçant un mandat d’une durée limitée (député, conseiller régional, conseiller général ou municipal…)

Parfois, un élu obtient plusieurs mandats : On parle de cumul des mandats (limité).

L’Etat leur verse des indemnités.

D] Citoyen dans l’Union Européenne

Depuis le traité de Maastricht de 1992, les Européens s'attachent à construire une citoyenneté plus large: la citoyenneté européenne
Le traité de Maastricht a créé la citoyenneté européenne en 1992
- un citoyen d’un état membre peut circuler librement dans l’Union , y exercer sa profession ou y faire ses études
- il peut aussi élire tous les 5 ans les députés européens et participer aux élections locales  (municipales)s’il réside dans un autre état que le sien .
Cette citoyenneté européenne se rajoute à la citoyenneté nationale.

Ainsi, tous les citoyens ayant la nationalité de l'un des 27 États membres de l'Union européenne disposent de droits politiques : ils peuvent voter et être éligibles aux élections municipales et européennes de l'État membre dans lequel ils résident.
 Ils peuvent aussi circuler et séjourner librement, y compris pour travailler, dans les pays de l'Union.
À l'intérieur de l'espace Schengen, il n'y a plus de contrôle aux frontières.
Ils peuvent aussi aller étudier dans un autre pays de l'Union dans le cadre de projets communautaires, comme Lingua Socrates ou Léonard ou Erasmus.

Cependant, ces droits nouveaux ne s'appliquent pas à tous les habitants de l'Union européenne mais seulement aux nationaux des États membres. Cela exclut tous les étrangers vivant dans l'Union européenne, qui ne profiteront pas des mêmes droits.
    Cela peut poser des problèmes, par exemple dans le cas de la circulation d'un groupe scolaire, qui compte parfois des élèves de nationalité extra-européenne
>>> La citoyenneté européenne apporte de nouveaux droits. Seuls les nationaux des États membres de l'Union peuvent exercer pleinement leur citoyenneté

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site