FICHES POUR BREVET

L'URSS

I – Les dates clefs :

  • 1917 : les révolutions russes (février révolution bourgeoise et octobre révolution bolchévique)
  • 1921 : Nouvelle Politique Economique : NEP
  • 1922 : fondation de l’URSS
  • 1924 : Mort de Lénine
  • 1924-1928 : Staline s’installe le pouvoir et élimine tous ses rivaux potentiels
  • 1929 : Fin de la NEP, collectivisation forcée des terres
  • 1936 : grands procès de Moscou, épuration.

II – Les lieux et les personnes :

  • Lénine : (1870 – 1924) Principal dirigeant du parti bolchevik (organisation politique à l’origine de la Révolution d’octobre), il mène avec Trotski la révolution d’octobre puis la guerre contre les opposants et enfin l’organisation du nouvel état. Dés cette période des mesure répressives ont été mises en place.
  • Trotski : (1879 – 1940) Proche de Lénine, il joua un rôle essentiel lors de la Révolution d’Octobre (1917). Il fut chargé de l’organisation de l’Armée rouge. Suite à la mort de Lénine (1924) il s’oppose à Staline qui s’empare du pouvoir. Il doit quitter l’URSS en 1929 et est assassiné en 1940 au Mexique sur ordre de Staline.
  • Staline : (1879 – 1953) Son rôle est modeste en 1917. Il parvient à prendre la tête du parti communiste en 1922. En 1928 il a éliminé ses principaux adversaires, il dirige désormais seul l’URSS. Il instaure une dictature d’une grande violence.

III – Les définitions essentielles :

  • Communisme : Système qui repose sur la propriété collective des moyens de production, il est caractérisé par la disparition des différentes classes sociales.
  • Capitalisme : caractérisé par la propriété privée des moyens de production et par le respect des classes, l’argent étant le centre de cette doctrine.
  • Collectivisation : mise en commun des moyens de production
  • Etat totalitaire : régime politique aux mains d’un nombre restreint de dirigeants. L’ensemble des habitants du pays sont surveillés, contrôlés (y compris dans leur vie privée). La propagande permet de conditionner l’opinion.
  • Goulag : camp de prisonnier.
  • Sovkhoze : ferme d’Etat où chaque travailleur reçoit un salaire fixe : la terre, le matériel, les productions et les revenus sont la propriété de l’Etat.
  • Kolkhoze : exploitation agricole collective en U.R.S.S. L’Etat est propriétaire du sol mais confie les terres au kolkhoze. Les paysans du kolkhoze reçoivent un salaire minimum et une part des bénéfices selon leur travail. Ils peuvent posséder et exploiter un lopin (petit bout de terre) individuel dont ils vendent librement les produits sur le marché kolkhozien.
  • NKVD : police politique dans l’URSS de Staline.
  • Prolétariat : ensemble des prolétaires, c’est à dire ceux qui ne possèdent aucun moyen de production ou d’échange, ne disposent que de leur force de travail pour laquelle ils reçoivent un salaire.
  • Propagande : action pour modifier l’opinion grâce à des informations déformée ou tronquées
  • URSS : Etat fédéral créé en 1922 (Union des Républiques Socialistes et Soviétiques)

IV] Les Idées essentielles : SUR LE REGIME TOTALITAIRE DE L’URSS

LA DICTATURE POLITIQUE

*       Le culte du chef : Joseph (Iossif) Vissarionovitch Djougachvili dit Staline (l’Homme d’acier).

*       Un parti unique autorisé : le parti communisme.

*       Aucune liberté individuelle et collective

*       Culte de la personnalité

*       Rejet du capitalisme, bourgeoisie…

LE CONTROLE DE L’ETAT SUR L’ECONOMIE :

LES CAMPAGNES :

*       1922-1928 : NEP (Nouvelle Economie Politique) suite à 7 de guerres (3 guerre mondiale et 4 guerre civile 1917-1921 rouges contre blancs) retour « capitalisme local » liberté acheter / vendre localement pour sortir pays faillite.

*       La collectivisation forcée des campagnes : Kolkhozes

*       Cela entraine l’élimination des koulaks ou nepmen, (paysans enrichis NEP) multiplication des procès truqués, exécutions, incarcération dans les goulags (camps de travail).

*       L’agriculture est sacrifiée et doit financer l’industrialisation et l’exode rural la main d’œuvre.

*       Conséquence : chute des productions agricoles

LA PLANIFICATION DANS L’INDUSTRIE.

*       Entreprises nationalisées sans indemnisation.

*       Prévision (objectif à atteindre) sur 5 ans : plan quinquennal.

*       Priorité industrie lourde + armement (armée Rouge)

*       Pour rattraper retard économique : propagande : stakhanovisme et regroupement des populations dans les villes pour main d’œuvre

ENCADREMENT DES INDIVIDUS PAR LA TERREUR : UN ETAT POLICIER.

*       1936-1938 : procès truqués de Moscou pour éliminer les opposants au stalinisme = grande purge.

*       Multiplication des incarcérations au goulag pour de faux prétextes.

*       Surveillance population par le NKVD (futur KGB)

*       Embrigadement population (ex : jeunesses communistes)

*       Propagande pour manipuler la population (photos truqués…)

 

V - Sujets possibles :

  • L’URSS de Staline : un état totalitaire (variante : un régime totalitaire)
  • Les différents aspects du totalitarisme stalinien

La France et l'Allemagne entre les deux guerres

I – Les dates clefs :

  • 1929 : crise financière mondiale suite au krach boursier de Wall Street à New York le jeudi 24 octobre
  • 30 janvier 1933 : Hitler accède au pouvoir (Allemagne)
  • 1935 : Lois de Nuremberg (Allemagne)
  • 1936 : Front populaire (France) union des partis de gauche (SFIO + PCF + Radicaux de Gauche)
  • 1 er septembre 1939 : début de la Seconde Guerre mondiale après attaque de la Pologne par l’Allemagne

II – Les lieux et les personnes :

  • Adolf  Hitler : (1889 – 1945) Autrichien de naissance, il s’engage en 1914 dans l’armée bavaroise, il est blessé pendant la guerre et est bouleversé par la défaite de l’Allemagne. Après la guerre il entre au NSDAP (futur parti nazi). En 1923 il tente de prendre le pouvoir par la force (putsch de Munich). Il est alors emprisonné et écrit Mein Kampf (Mon Combat). Il profite de la grave crise sociale et politique du début des années 1930 pour accéder au pouvoir de manière légale (victoire lors des élections législatives de 1932). Il est nommé chancelier le 30 janvier 1933. Il instaure un Etat totalitaire raciste (supériorité race aryenne) et mène une politique extérieure guidée par la conquête de l’espace vital conduisant à la Seconde Guerre mondiale. Il se suicide en avril 1945.
  • L. Blum : (1872 – 1950) homme politique français membre et dirigeant de la SFIO (Section Française de l’Internationale Ouvrière : parti socialiste), pendant la crise politique des années 1930 il mobilise la gauche pour la lutte contre le fascisme (février 1934). En 1936 il devient président du conseil (premier ministre), à la tête du Front populaire. Arrêté en 1940, il fut déporté en Allemagne.
  • Staline : (1879 – 1953) Son rôle est modeste en 1917. Il parvient à prendre la tête du parti communiste en 1922. En 1928 il a éliminé ses principaux adversaires, il dirige désormais seul l’URSS. Il instaure une dictature d’une grande violence.

III – Les définitions essentielles :

  • Propagande : action pour modifier l’opinion grâce à des informations déformée ou tronquées
  • Etat totalitaire : régime politique aux mains d’un nombre restreint de dirigeants, voir un seul. Un seul parti autorisé, ici NSDAP. L’ensemble des habitants du pays sont surveillés, contrôlés (y compris dans leur vie privée). La propagande permet de conditionner l’opinion.
  • Lois antisémites : lois visant à isoler, exclure, humilier ou même tuer les juifs.
  • Führer : « guide ». Chef unique de l’Etat allemand, du troisième Reich.
  • Parti national-socialiste (nazi) ou NSDAP : parti allemand d’extrême droite fondé en 1919. Les idées défendues sont nationalistes et antisémites. Le parti nazi défend la mise en place de droits sociaux importants pour les citoyens allemands (les juifs, les étrangers, les communistes, les handicapés, les gens de couleur, les gitans… sont exclus de la citoyenneté). DEVISE : EIN VOLK, EIN REICH, EIN FUHRER
  • Front populaire : alliance SFIO + parti radical + parti communiste. Arrivé au pouvoir en 1936, suite à l’espoir suscité chez les ouvriers par cette victoire électorale et par les grèves de 1936 des mesures importantes sont adoptées : congés payés (15 jours/ an), reconnaissance du droit syndical, mise en place des délégués du personnel dans les entreprises ; hausse des salaires, semaine des 40 heures.

IV – Quelques éléments à garder en tête :

  • La crise des années 1930 à plusieurs aspects : crise financière, économique (hausse du chômage, des faillites de banques, d’entreprises…), sociale (baisse des revenus, précarité…) et politique (antiparlementarisme suite à des affaires de détournement de fond (Stavisky en France), coup d’état fasciste ou tentatives des partis d’extrême droite (le 6 février 1934 en France)). Devant cette crise les réactions en France et en Allemagne furent différentes (la crise fut bien plus profonde et grave en Allemagne).
  • En Allemagne, Victoire du parti fasciste aux élections législatives de 1935 = Hitler chancelier janvier 1935 = incendie de Reichstag (parlement allemand) imputé au parti communiste = interdiction de ce parti, le parti nazi est le seul autorisé =le premier camp de concentration (Dachau) est créée deux mois à peine après l’arrivée d’Hitler au pouvoir. (il ne s’agit pas encore à cette date d’une politique d’extermination systématique mais enfermement des opposants politique).
    1935 lois de Nuremberg et multiplication des camps
    1938 Nuit de Cristal : Pogrom contre les juifs, préambule à la solution finale qui débute en 1942 après conférence de Wannsee : élimination productive des juifs d’Europe. AU NOM DE LA SUPERIORITE ARYENNE.
  • La marche à la guerre : RECHERCHE ESPACE VITAL

-          1936 : Hitler remilitarise la Rhénanie (région frontalière avec la France, non militarisée en respect du traité de Versailles)

-          1936 : participation de l’Allemagne à la guerre d’Espagne (1937 : Guernica). Essai militaire réel.

-          1938 : annexion de l’Autriche par l’Allemagne (Anschluss)

-          1938 : Conférence de Munich (Français et Britanniques cèdent à Hitler les Sudètes, région de Tchécoslovaquie)

-          1939 (mars) : armée allemande à Prague (fin de la Tchécoslovaquie)

-          1939 (été) : pacte d’acier (alliance Allemagne Italie) et pacte germano soviétique de non agression (Allemagne – URSS)

-          1939 (septembre) : Invasion de la Pologne  par l’Allemagne. France et Grande Bretagne déclarent la guerre à l’Allemagne

 

V - Sujets possibles :

  • La France face aux crises des années 1930.
  • Qu’est-ce que le régime nazi ?
  • La crise des années 1930 en Allemagne : comment passe-t-on de la démocratie à un Etat totalitaire ?
  • La marche à la guerre
  • Les juifs et le III° Reich

La Guerre froide

I – Les dates clefs :

  • 1947 : Plan Marshall et Rideau de fer
  • 1948-1949 : blocus de Berlin
  • 1961 : construction du mur des Berlin
  • 1962 : crise de Cuba
  • 1961-1973 : guerre du Viêt-Nam
  • 1989 : chute du mur de Berlin
  • 1991 : dislocation de l’URSS
  • On peut dégager 3 périodes :
    Les crises de 1947 à 1962
    La détente ou coexistence pacifique de 1962 à 1975
    La guerre fraîche et la fin du bloc communiste : 1975 à 1991

II] Définir le phénomène :

Guerre froide est une opposition indirecte par pays interposés entre les deux superpuissances, grands vainqueurs, de la seconde guerre mondiale, USA et URSS et de leur bloc respectif. C’est un conflit qui est marqué par une course aux armements et une guerre de propagande.
Deux idéologies s’opposent :
URSS et bloc (Europe de l’Est + Chine 1949 + Cuba 1959 et Asie du SE) : Communiste, république populaire avec un seul parti autorisé, économie dirigée par l’Etat.
Alliance militaire : Pacte de Varsovie
Alliance économique : Comecon ou CAEM : Conseil d’Assistance Economique et Mutuelle

USA et bloc (Europe de l’Ouest + Amérique + Océanie + Moyen Orient) :
Démocratie, multipartisme, économie capitaliste, libre échange, Etat intervient peu dans l’économie.
Alliance militaire : OTAN (1949 Organisation du Traité de l’Atlantique Nord), OTASE (1951 Organisation du Traité de l’Asie du Sud Est), ANZUSS (1954 : Australie et Nouvelle Zélande).

Alliance économique : OECE (Organisation Européenne de Coopération économique) pour gérer l’argent du Plan Marshall au départ, qui deviendra OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique).

III- Les lieux et les personnes :

  • Une opposition à l’échelle mondiale, monde bipolaire : à travers la question de la décolonisation, très importante pour comprendre la période, la guerre froide touche le monde entier.
  • Staline (voir fiche L’URSS de Staline)
  • Truman : (1884-1972) Homme politique américain appartenant au parti démocrate. IL succède à Roosevelt à la tête des Etats-Unis. Sa politique est marquée par sa volonté de limiter l’influence de l’URSS en Europe. C’est à ce titre qu’il propose une aide économique et financière aux pays d’Europe, partant du principe que la misère fait le lit de la révolution communiste. VOLONTE D’ENDIGUER LA CONTAGION COMMUNISTE
  • Jdanov : (1896-1948) Homme politique soviétique. Il fut en charge de la propagande pour Staline. Pour contrer la proposition de Truman il coordonne l’action et la ligne politique des différents partis communistes européens.
  • Kennedy : (1917 – 1963) Homme politique américain élu président des Etats-Unis en 1961. Son attitude lors de la crise de Cuba puis lors de la construction du Mur de Berlin (discours « Ich bine in Berliner (« je suis un berlinois »… ») lui valut une grande popularité dans le bloc occidental.
  • Reagan : (1911 – 2004) Président des Etats-Unis entre 1981 et 1989. Il signa de très importants accords de désarmement avec son homologue soviétique  M. Gorbatchev, à la tête de l’URSS entre 1985 et 1991.

IV – Les définitions :

  • Guerre froide : période de grandes tensions entre les Etats-Unis et l’URSS.
  • OTAN : alliance militaire dirigée par les Etats Unis
  • Pacte de Varsovie : alliance militaire dirigée par l’URSS
  • Course aux armements : compétition entre les deux blocs (Otan et pacte de Varsovie) pour avoir les armes les plus perfectionnées et les plus nombreuses.
  • Perestroïka : ce terme signifie restructuration en russe. Politique de réforme économique mise en place en URSS par M. Gorbatchev (petite ouverture à la propriété privée des moyens de production)
  • Glasnost : ce terme signifie transparence en russe. Il s’agit d’une politique de développement de la liberté d’expression en URSS mise en place par M. Gorbatchev.

IV – Quelques éléments à garder en tête :

  • La guerre froide a été un conflit sans affrontement direct entre les deux grands (URSS et Etats-Unis). Cependant les affrontements indirects furent nombreux et très meurtriers (par exemple : Corée, la guerre du Viêt-Nam…)
  • La guerre froide est en germe dés la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le partage de l’Europe décidé à Yalta traduit ceci. Les superpuissances passent d’alliés à rivaux puis ennemis.
  • Berlin et l’Allemagne en sont les meilleurs exemples. RFA / RDA, Berlin Est / Berlin Ouest et Mur de Berlin. Rideau de fer divise l’Europe comme les deux blocs divisent le monde : BIPOLARISATION.
  • La fin de la guerre froide en 1989 – 1991 conduit à une nouvelle organisation des relations internationales où les Etats-Unis sont la seule grande puissance (la dislocation de l’URSS, la désunion en matière de politique étrangère de l’UE,…créent cette situation).

V – Les sujets possibles :

  • Berlin, un symbole de la guerre froide
  • L’Allemagne au centre de la guerre froide
  • Un monde bipolaire ou tripolaire ?

 

La décolonisation

I – Les dates clefs :

·         1947 : indépendance de l’Inde

·         1946  - 1954 : guerre d’Indochine

·         1954 – 1962 : guerre d’Algérie

·         1955 : conférence de Bandung (les pays du tiers monde, les anciennes colonies arrivent au plan international)

II- Les lieux et les personnes :

·         L’Afrique et l’Asie sont les continents touchés par la décolonisation après 1945.

·         Gandhi : (1869 – 1947) Issu d’un milieu très favorisé en Inde, Gandhi travailla en Afrique du Sud pour la défense des indiens installés dans ce pays. De retour en Inde en 1914 il devient le chef du combat pour l’indépendance. Gandhi prône la mise en place d’une résistance non violente face à l’occupant britannique. L’Inde devient indépendante en 1947 Il meurt assassiné par un fanatique indou en 1947.

III – Les définitions :

·         décolonisation : processus plus ou moins violent et plus ou moins rapide par lequel une colonie accède à l’indépendance (guerre d’indépendance comme pour l’Algérie, indépendance négociée comme pour l’Afrique du Sud).

·         Métropole / colonie : la métropole est le pays dominant la colonie. La domination est militaire, économique et culturelle.

IV – Quelques éléments à garder en tête :

·         La domination coloniale de l’Europe débuta au XVI° siècle, mais devint très important au XIX° siècle. L’Europe est alors à la recherche de débouchés commerciaux, de main d’œuvre bon marché, de matières premières…

·         Rôle de la Seconde Guerre mondiale : la situation très difficile où se trouvèrent des puissances coloniales comme la France ou les Pays Bas du fait de leur défaite en 1940 face à l’Allemagne. Le contrôle militaire des métropoles se réduit, leur prestige aussi. + Rôle des élites formées en métropole

·         ONU et Charte des Nations Unies proclament que tout peuple a le droit de disposer de lui-même : donc droit à l’indépendance

·         La guerre froide conditionne en partie le mouvement de décolonisation. L’URSS dénonce le colonialisme comme un impérialisme (comme une forme de domination des pays capitalistes sur les pays pauvres). Les Etats-Unis sont aussi favorables à la décolonisation.

·         Deux régions à décoloniser : Asie du Sud et Afrique

·         Deux périodes de décolonisation : 1945-1954 : Asie / 1954-1990 Afrique

·         Deux moyens d’obtenir l’indépendance : Par la négociation pacifique ou par la guerre

·         La décolonisation a conduit à la naissance de nombreux nouveaux Etats en Afrique et en Asie. Ces Etats, souvent pauvres, tentèrent parfois d’adopter des positions communes au plan international comme lors de la conférence de Bandung en 1955. On parle à ce sujet de naissance d’un troisième pôles face à celui atour des Etats-Unis et celui autour de l’URSS. On parla aussi de naissance du tiers monde.

V – Les sujets possibles :

·         Comment les colonies françaises deviennent-elles indépendantes ?

·         Les différentes formes de décolonisation.

·         La guerre d’Algérie.

·         Les relations internationales depuis 1945 (guerre froide, décolonisation, fin du monde bipolaire,…)

Citoyenneté politique et sociale

L’ENGAGEMENT DU CITOYEN

Comment un citoyen peut –il participer à la vie de son pays ?

I ] ADHERER A UNE ASSOCIATION

• Qu’est-ce qu’une association ? C’est un groupement de personnes volontaires ayant un projet commun autre que celui de faire des bénéfices

• Comment peut-on en créer ? Par la loi de 1901, on déclare les statuts de l’association à la préfecture.

Ainsi elle pourra agir en justice et recevoir des cotisations de ses adhérents. Elle doit avoir un président, un trésorier et une adresse.

• Qui trouve-t-on dans une association ? Surtout des bénévoles.

• Quels types d’associations ? On peut les classer en 3 grands domaines :

- Culture / loisirs et sport : Clubs du 3ème âge ; clubs de football ; unss…

- Social / humanitaire : Restos du cœur, Secours populaire, 9 de cœur

- Défense de droits : locataires, consommateurs…

• Que dire de ce mouvement en France ? L’ampleur du mouvement associatif est considérable et peut s’expliquer par les nombreux centres d’intérêt des citoyens ainsi que par la multiplication des problèmes sociaux et quotidiens.

On compte 1 million d’associations qui comptent 13 millions de personnes.

II] ETRE MEMBRE D’UN SYNDICAT

• Qu’est-ce qu’un syndicat ? C’est une association, regroupant des personnes exerçant la même activité professionnelle, qui a pour but de défendre les intérêts des travailleurs. Tous les syndicats ayant les mêmes idées forment des confédérations syndicales au niveau national.

• Les principaux : CGT (Confédération Générale des Travailleurs), CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail), CFTC (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens), FO (Force Ouvrière) …

• Leurs rôles : - Défendre les droits des travailleurs

- Assurer la gestion de certains organismes comme les ASSEDIC, la Sécurité Sociale

• De quelles façons agissent-ils ? Négociations, manifestations, grèves

• Remarque : Aujourd’hui, le syndicalisme est en crise .Seuls, 9% des travailleurs français sont syndiqués.

III] FAIRE DE LA POLITIQUE

*ADHERER A UN PARTI POLITIQUE

• Qu’est-ce qu’un parti politique ? C’est une association politique qui a pour but d’accéder aux responsabilités de l’Etat, d’exercer le pouvoir et de pouvoir ainsi appliquer son programme. Un parti regroupe des personnes ayant les mêmes idées pour exercer le pouvoir.

• Comment s’organise-t-il ? Dirigeants---- Militants----adhérents----Sympathisants

• Les principaux partis en France : -droite : UMP, MODEM, FN

- gauche : PS, PCF, VERTS, NPA

• Comment sont-ils financés ? Ils sont financés par les cotisations des adhérents et par les subventions de

L’Etat (proportionnellement au nombre de voix recueillis lors des élections)

* ETRE ELU

Qu’est-ce qu’un élu ? C’est un représentant du peuple élu exerçant un mandat d’une durée limitée (député, conseiller régional, conseiller général ou municipal…)

Parfois, un élu obtient plusieurs mandats : On parle de cumul des mandats mais limité.

L’Etat leur verse des indemnités. Les ministres ne sont pas élus et ne peuvent pas cumuler les mandats

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site