Résumé sur les grandes agglomérations mondiales

 

Ce texte est réalisé à partir d’extraits de travaux d’élèves :
Environ la moitié des hommes vivent dans les villes (soit 50% de la population mondiale) et plus de 30% dans de grandes agglomérations (métropoles et mégapoles). Elles se situent pour l’essentiel dans les PED ou PMA du Sud, dans les régions Asie Pacifique.
En effet, l’Asie regroupe 3 milliards 800 millions d’habitants soit 61% de la population mondiale. On y trouve les principaux foyers de peuplement : Asie du Sud Est ou foyer chinois et Asie du Sud ou foyer indien. De plus,  elle abrite les deux pays les plus peuplés : la Chine avec 1 milliard 400 millions et l’Inde avec 1 milliard 150 millions.
Ainsi on compte 430 métropoles dans le monde dont 72% sont situées dans les régions en développement du Sud. De même sur les 20 mégapoles mondiales une quinzaine se situent dans les PED.
Il existe des ressemblances entre les agglomérations du Nord, des pays développés comme Los Angeles, Tokyo ou Londres et celles du Sud, des pays en développement, comme Calcutta, Rio, Mexico, Lagos.
En effet, elles possèdent un centre regroupant les activités économiques (CBD : Center Business District) hérissé de hauts immeubles.
Elles souffrent de la pollution et du réchauffement climatique dus à la circulation excessive, au manque de transport en commun. Mais aussi du développement de l’insécurité, de la violence, de la délinquance et des divers trafics dont les inégalités sociales (écart riches pauvres, fracture sociale) sont les causes et les conséquences.

Mais la comparaison s’arrête là. En effet, les agglomérations du Nord ont une croissance urbaine ralentie (la preuve au fil du 20ème siècle le nombre des grandes agglomérations du nord n’a pas cessé de se réduire, 7 sur 10 en 1950, 4 sur 20 en 2005).
La population aisée (riche) fuit le centre ville et sa pollution, ses loyers chers et ses petits appartements, pour s’installer dans les périphéries rurales proche des villes : c’est l’exode urbain. Exemple le centre de Marseille se vide au profit des Pennes Mirabeau, Rognac, St Victoret où ils peuvent avoir une maison avec jardin.
Alors qu’au Sud, les agglomérations ne cessent de croître du fait d’un accroissement naturel très rapide et d’un exode rural fort. La situation est telle que l’on parle d’explosion démographique et urbaine. La ville grignote les campagnes environnantes et s’étale formant  de nombreux bidonvilles. Ainsi, les populations pauvres arrivant des campagnes viennent grossir les habitants de ces quartiers illégaux sans infrastructures (ni eau courante, ni égout, ni ramassage d’ordure…). Actuellement 1 milliard de personnes, soit 1 humain sur 6 vit dans les favelas de Rio ou de Sao Paulo ou les bidonvilles de Lagos et même les cimetières du Caire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site