Résumé sur croyances Egypte antique

Les égyptiens et leurs croyances

I] Les Egyptiens sont polythéistes.

LES EGYPTIENS SONT POLYTHEISTES (ETYMOLOGIE DU GREC : POLY : PLUSIEURS ET THEOS : DIEU) C'EST-A-DIRE QU’ILS CROYAIENT EN PLUSIEURS DIEUX.
En fait, en Egypte, ils existent plusieurs centaines de dieux et déesses.
Chacun à une ou plusieurs fonctions. Les égyptiens pensent ainsi expliquer les phénomènes naturels (séismes, éruptions volcaniques, éclair, orage ou sécheresse…) que la science ne peut comprendre. Les divinités rassurent, conseillent (par la voix des oracles, être humain  répondant au nom d’un dieu à une question humaine) et même punissent. De cette façon, le monde s’explique, il en est de même des mythes qui permettent de justifier le jour ou la nuit ou la mort et la vie éternelle, en rassurant.
Ils sont représentés sous forme humaine ou animale ou les deux à la fois (mi-homme mi animal).
Exemples :
Rê (ou Râ)
: le dieu soleil
Créateur, c'est le dieu le plus important d'Egypte. Il est associé à de nombreux autres dieux pour former des divinités encore plus puissantes (ex : Amon-Rê).
Il prend la forme d'un homme à tête de faucon, porte le disque solaire entouré du cobra protecteur uræus, ...
Horus : le dieu du ciel
Fils d'Isis et d'Osiris, dieu du ciel et du soleil, il est le protecteur des pharaons.
Il est représenté sous la forme d'un homme à tête de faucon portant la double couronne ou pschent avec le serpent uræus. Avec sa queue de taureau, il a tous les attributs (symboles) du pharaon.
Osiris : le dieu de la mort et de la renaissance.
Il est représenté comme un homme momifié au visage vert ou noir (couleurs de la renaissance) coiffé de la couronne blanche de Haute-Egypte enserrée par deux plumes d'autruche. Dans ses mains, il tient les attributs du
pharaon : le fouet et la crosse des bergers. Il porte aussi la barbe postiche. Il est le premier pharaon de l’Egypte.
Isis : la déesse-mère
Isis est la femme d'Osiris et la mère d'Horus, elle est la magicienne qui favorise la résurrection des morts, déesse de la fertilité.
Isis est le plus souvent représentée par une femme portant sur la tête le signe hiéroglyphique du trône
Thot : le dieu de l'écriture et du savoir
Patron des scribes, grand magicien, dieu lunaire (il remplace le soleil la nuit).
Il est représenté sous la forme d'un homme à tête d'Ibis (oiseau au long bec). Il peut prendre aussi la forme d'un babouin.
Sobek : le dieu crocodile
Il apporte la fertilité et protège le pharaon.
Sobek est représenté soit sous la forme d'un crocodile, soit sous la forme d'un homme à tête de crocodile coiffé d'une couronne à plumes.
Anubis : le dieu de la momification
Anubis est le protecteur des défunts, des tombes et des funérailles. Anubis est représenté sous la forme d'un homme dont la tête est couverte d'un masque à tête de chien ou  de chacal noir. Après la momification, il conduit le défunt jusqu’à la chambre des deux vérités pour passer l’épreuve de la pesée de l’âme.
Seth : le dieu du désert, du mal
Seth est le frère et l'assassin d'Osiris. Seth est représenté comme un homme avec un corps rouge (la couleur du désert) et une tête d'animal indéterminé (âne? chien?) : des cheveux roux (couleur du mal), une queue fourchue.

Ils ont plusieurs noms et jouent des rôles ou des fonctions différentes.
Ex : Rê ou Ra ou encore Amon Rê ou Horus : dieu soleil, créateur de l’univers. Il est représenté par une tête de faucon surmontée d’un disque solaire protégé par Uraeus le cobra.
Les cultes (croyances) sont nombreux, locaux ou officiels, différents selon les lieux et les époques.
A l’image des humains, les dieux ont une généalogie (liste des ancêtres d’une même famille)
« 
Au commencement était Atoum, le soleil. Il s'était créé lui-même en sortant du grand océan primordial, le Noun.

Puis Atoum créa Chou, divinité du souffle et Tefnout, divinité de l'humidité.

Chou sépara le ciel et la terre. Ainsi naquirent Nout, déesse du ciel et Geb, dieu de la terre.

Nout et Geb eurent deux fils, Osiris et Seth, et deux filles, Isis et Nephtys.

Osiris fut le premier pharaon qui apporta la civilisation et régna avec son épouse Isis dans la paix et la sagesse.

Seth, jaloux, assassina son frère Osiris.

Isis ressuscita son époux et conçut un enfant, Horus

Horus vengea son père en provoquant Seth en duel. Après l'avoir vaincu, il régna sur terre.

Osiris se retira dans les ténèbres et devint le souverain du   royaume des morts ».


II] Le mythe d’Osiris.
Le mythe d’Osiris et d’Isis

« Geb, dieu de la terre, et Nout, déesse du ciel, eurent quatre enfants : Osiris, Seth, Isis et Nephthys.
Nephthys épousa son frère Seth, Osiris épousa sa sœur Isis
Pendant son règne, Osiris délivra les Égyptiens de la misère et de la sauvagerie. Il leur fit connaître l'agriculture, leur donna des lois et leur apprit à honorer les dieux et l’ordre universel (la Maât : la justice), puis il s'en alla pour apporter la civilisation à toute la terre.
Pendant son absence, Isis assurait le pouvoir, mais à son retour Seth, jaloux d’Osiris, monta un complot contre lui. Il fabriqua un coffre (sarcophage) aux dimensions d'Osiris et lors d'un banquet, auquel il avait invité Osiris, il promit de l'offrir à quiconque s'y allongerait et le trouverait à sa taille.
Osiris, pensant gagner ce superbe sarcophage, s'y allongea. Seth et ses complices refermèrent alors le couvercle et le jetèrent dans le Nil.
Isis prit les habits du deuil et chercha le corps d'Osiris. Après une longue recherche, elle le retrouva et le cacha dans le delta du Nil.. Grâce à sa magie, Isis réussit à ranimer un moment le corps de son mari, juste le temps de concevoir leur fils Horus.
Mais Seth, une nuit où il chassait, découvrit le cercueil par hasard ; il partagea le cadavre d'Osiris en quatorze morceaux qu'il dispersa dans le Nil.
Isis se mit à la recherche des morceaux du corps de son mari, aidée du dieu Anubis. Elle retrouva un à un les morceaux d'Osiris, à l’exception du sexe.
Isis et Anubis, reconstituèrent le corps d’Osiris, avec des bandelettes (c'est la première momification). A partir de ce moment, Osiris devint le dieu du royaume des morts.
Par la suite, Osiris revint à la vie pour entraîner Horus au combat. Horus adulte  vengea son père, lors d’un combat contre Seth. Horus fut blessé à l'œil, mais Thot retrouva son œil (appelé "oudjat") et enchaîna Seth.
Isis ayant pitié de son frère le libéra mais l'envoya au désert (Seth devint le dieu du désert).
Horus devint le second pharaon de l’Égypte. Donc il est l’ancêtre de tous les pharaons

PAR CE MYTHE, LES EGYPTIENS EXPLIQUENT QUE LA MORT N’EST PAS UNE FIN MAIS LE DEBUT D’AUTRE CHOSE : UNE VIE ETERNELLE.CELA EXPLIQUE L’INEXPLICABLE.  
DE PLUS, LES PHARAONS SE DONNENT UNE ORIGINE DIVINE SE RATTACHANT AUX DIEUX (OSIRIS ET ISIS).
 

Autre exemple :
L'explication du jour et de la nuit
Pour les Egyptiens, la disparition du soleil chaque soir à l'ouest, et sa réapparition à l'est chaque matin, était un mystère.
- La seule voie de communication en Egypte étant le Nil, les Egyptiens ont pensé que le soleil se déplaçait aussi dans le ciel, d'est en ouest, sur une barque (la barque solaire).
- Tous les êtres vivants, humains, animaux, plantes ayant un cycle de vie (naissance, vie et mort), les Egyptiens ont pensé qu'il en était de même pour le soleil : chaque jour il renaît le matin et meurt le soir. Le matin, le soleil naissant prend la forme du scarabée; le midi, au zénith, il prend la forme du puissant dieu Rê ; le soir, vieillissant, il prend la forme du dieu Atoum, un vieillard à tête de bélier.
- Le soir, le soleil semble entrer dans le monde souterrain de la terre comme quelqu'un qu'on enterre après sa mort. Comme ce monde invisible est inconnu, les Egyptiens pensent que le soleil affaibli continue sa course sous terre pendant les 12 heures de la nuit sur le fleuve souterrain qui ressemble au Nil. Mais ce monde nocturne est un espace dangereux et les forces du mal (le serpent Apophis, des crocodiles, des scorpions...) tentent d’empêcher le retour du soleil. Pour triompher chaque jour de ses ennemis, le soleil est protégé sur sa barque par un serpent qui l'entoure de son corps. A la sixième heure de la nuit, le soleil mourant s'enfonce au plus profond de la terre pour atteindre le
Noun, l'océan primordial qui a donné naissance au monde. Là, le soleil s’unit à Osiris et se régénère.  A la douzième heure, le soleil peut réapparaître à l'est, plein de force, sous la forme du scarabée. Chaque jour le même cycle recommence.
La course du soleil, le jour, résume les trois moments essentiels de la vie des hommes : la naissance, la maturité, la vieillesse.
III] La maison des dieux : les temples         

Les dieux sont honorés par les prêtres dans des temples.
Chaque divinité possédait son temple. Ainsi, les fidèles venaient vénérer une divinité particulière, avec un vœu, une demande spéciale.
Chaque jour, les prêtres lavent la statue du dieu, l’habillent, la nourrissent et parfois la promènent sur une barque portée par les esclaves du temple.
Les fidèles faisaient des offrandes aux dieux. De plus, les prêtres au nom du dieu possédaient des terres et recevaient des impôts en nature (grains, bétails…).
La statue du dieu est dans la partie la plus sacrée
(Le sol du temple s'élève de pièce en pièce, si bien que le plafond semble s'abaisser. L'obscurité augmente au fur et à mesure que l'on approche du sanctuaire. Ce chemin symbolise la rencontre entre le ciel et la terre, celui qu'emprunte le soleil dans sa marche journalière (de la lumière, à l'obscurité), le NAOS.
Exemples :
Temple d’Edfou près de Louxor, rue la rive gauche du Nil, c’est le temple d’Horus.
Temple de Karnak en l’honneur d’Amon.
Temple de Louxor en l’honneur d’Amon et du Ka royal
Grand temple d’Abou Simbel est dédié à Horus et Ramsès II, le petit temple est dédié à Hathor (mère du pharaon) et Néfertari.
IV] Quelle est la place de la religion dans la vie quotidienne des Egyptiens ?

Les égyptiens sont polythéistes. Ils existent plusieurs centaines de dieux. Leurs croyances sont fondées sur les mythes comme celui d’Osiris et sur leurs nombreux dieux, ils permettent d’expliquer les phénomènes de la nature que la science ne peut comprendre ou qui apeurent l’homme (la mort…).
Ainsi, toute leur vie, les égyptiens se préparent à la vie après la mort. C’est pourquoi, ils se font embaumer, puis la momie est placée dans un sarcophage, comme Osiris, qui juge et permet ou non d’accéder au champ d’Ialou.
Les dieux sont honorés dans les temples ou des sanctuaires  comme à Louxor par des prêtres, qui font des processions pour que les fidèles vénèrent les statues des divinités. Là, ils reçoivent des offrandes. Certains dieux ont des oracles, qui leur permettent de s’adresser aux hommes ou de répondre à des questions préoccupant des êtres humains.
La religion est présente partout dans l’Egypte ancienne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×