Les milieux naturels et leurs climats

Milieux naturels et climats du monde

LES MILIEUX NATURELS


Introduction : Les climats du monde.

       A] Définir les zones climatiques.

1) Les milieux naturels se traduisent  dans des paysages naturels par divers types de formations végétales (forêts, prairies, savanes…) qui dépendent des climats.

2) Un climat est le temps qu’il fait dans une région, en prenant en compte les températures (zonages thermiques) et les précipitations.
3) Voir document
4)
Le climat est le temps qu’il fait en général dans un lieu ; il se définit par les températures (mesurées en degrés) Il y a plusieurs zones thermiques à la surface de la terre : Deux zones froides au Nord et au Sud des cercles polaires, Une zone chaude (de part et d’autre de l’équateur et Deux zones tempérées  (autour des tropiques).

Le climat se définit également par les précipitations (mesurées en mm). Il peut être modifié par l’altitude ou la proximité de la mer.
A chaque climat correspond un paysage en fonction de l’ensoleillement et des précipitations. Mais la végétation s’adapte au froid, à la chaleur, au manque d’eau… (Racines très profondes, petites feuilles…).

5) Voir document.

B] Localisation les zones climatiques : pages 132 et 133

             1) Les 5 grandes zones climatiques                        Parallèles à l’Equateur du Nord au Sud

Polaire           

Tempérée                                                                                                               

Tropicale                                                     

Tempérée

Polaire

Les 3 zones thermiques         Les climats

Polaire

Tempérée :               Méditerranéen, océanique, continental, montagnard

Tropical                     Désertique, Tropical sec ou des Moussons, équatorial

 

Les climats en quelques mots

Montagnard : Alpes, Cordillère des Andes, Himalaya, Pyrénées, Végétation, températures, précipitations et nombre de saisons dépendent de l’altitude. Elles sont étagées.
Méditerranéen : Provence, Littoral Afrique du sud, Californie (USA),
                            Etés chauds et sec / végétation garrigue, maquis, pins, chênes kermès…
                            Hivers doux avec même végétation, les précipitations en automne et printemps

    en orage violent. / 4 saisons

Océanique : Bretagne, Irlande, Portugal, Norvège

                        Les étés sont doux et humides (pluies fines mais régulières) / Surles premiers mètres du littoral, on trouve généralement un paysage de lande (bruyères, genêts, herbes).

Plus à l'intérieur et dans les zones protégées des vents d'ouest, la forêt est la végétation naturelle du domaine océanique : hêtres, chênes en Europe de l'Ouest
                        Les hivers sont frais et humides / même végétation / 4 saisons.

Continental : Nord Est France (Alsace), Sibérie.

 Les étés chauds / orages violents / végétation Taïga, steppe, forêts

                     Hivers + ou – longs mais froid / Même végétation. / 4 saisons

Polaire : Arctique, Groenland, Nord Canadien, Alaska, Sibérie, Antarctique

            Froid toute l’année, pas température au dessus de 10°. La terre ne dégèle pas à l’intérieur du cercle polaire : Permafrost (problème réchauffement climatique). 1 saison

Tropical : Sahel (région subsaharienne), Asie Sud Est

Chaleur toute l’année avec une saison sèche et une saison humide ou des pluies. Savane. 2 saisons

Equatorial : Amazonie, Forêt équatoriale du Congo ou centrafricaine

Une saison chaude et humide / Forêt  très dense, sempervirente, toujours verte / 1 saison.

Aride ou désertique : Sahara, Atacama, Gobi

Une saison chaude et sèche. Peu ou pas de pluie. Orages rares et très violents entrainant des inondations et des glissements de terrain. A ce moment là des oueds (cours d’eau temporaires) se forment. Mais forte amplitude thermique entre le jour et la nuit.

 

I] L’amplitude Thermique : pages 132-133.

                1) Définition : Amplitude Thermique : différence entre la température du mois le plus chaud et la température du mois le plus froid.

Lire un diagramme ombrothermique :

À       En ordonnée : tu peux lire les précipitations (c'est-à-dire le niveau de pluies en mm), ici à gauche.
Alors qu’ici à droite, on trouve les températures en degrés Celsius.

À       En abscisse les 12 mois de l’année.

À       Les températures se lisent grâce à la courbe.

À       Les précipitations se lisent grâce aux barres, histogrammes

A l’aide d’un diagramme ombrothermique : on calcule l’amplitude thermique. On peut trouver le mois le plus sec et le plus humide.

Pour calculer la moyenne des températures : il faut ajouter les températures des 12 mois de l’année, puis diviser le résultat par 12. Attention résultats = °C.

Pour calculer la moyenne des précipitations : il faut ajouter les précipitations des 12 mois de l’année. Attention résultats = mm.

 

II] Les précipitations.
Les précipitations sont plus nombreuses sur les plaines littorales, près des fleuves et se raréfient au plus nous nous éloignons ou nous rentrons dans les terres. Ainsi, la Bretagne ou les régions océaniques, l’Amazonie reçoivent des précipitations régulières. Alors que le Sahara, le Kalahari ou le Texas sont des déserts où les précipitations sont faibles, voir très faibles, dans l’Atacama, il n’a jamais plu.              

 

 

 

Quelques documents en annexe

Date de dernière mise à jour : 16/04/2012