Croissance démographique inégale

Introduction et rappel vocabulaire

 Une croissance démographique inégale
En 1950, nous étions 2,5 milliards sur la terre, à l’heure actuelle, nous avons dépassé les 6 milliards 500 millions. Mais, cette population a évolué au cours des siècles et actuellement son augmentation n’est pas homogène (identique partout), cela varie selon les continents et les états.
Rappel de quelques définitions :
Taux de natalité
 : Nombre de naissances en 1 an pour 1000 habitants
Taux de mortalité : Nombre de décès en 1 an pour 1000 habitants

Fécondité : Nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer.
Accroissement naturel : Différence entre le taux de natalité et le taux de mortalité (unité pour 1000 habitants).
Emigré : personne quittant définitivement ou pour une longue période son pays natal.
Immigré : personne s’installant définitivement ou pour une longue période dans un pays étranger.
IDH : Indice de Développement Humain : permet de mesurer le niveau de richesse ou de développement d’un pays. On le calcule avec l’espérance de vie, le niveau de scolarisation ou d’alphabétisation et le revenu par habitant. Il est compris entre 0.1 et 1
A -0.5 : PMA
A + de 0.9 : pays développés ou PID : Pays Industrialisés et Développés. Entre les deux : PED
Introduction
 :
Il a fallu attendre les années 1800, pour voir enfin la population du monde augmenter régulièrement. En effet, jusque là, les guerres, les épidémies (peste, typhus, choléra…), les famines, et donc des taux de mortalité élevés ont empêchés la croissance de la population. Ce sont les progrès de l’agriculture (meilleures récoltes, fin des grandes famines), les progrès médicaux et d’hygiène donc baisse de la mortalité, des guerres moins fréquentes qui ont permis à la population d’augmenter.
Ex : de -500 à 0 donc en 500 ans la population a augmenté de 200 millions seulement.
De 1987 à 2000 donc en 13 ans la population a progressé de 1 milliard d’habitants.
Il est à noter qu’entre 1950 et 2000, la population mondiale est passée de 2.5 milliards (environ) à 6 milliards (environ) soit une augmentation de 3.5 milliards en 50 ans.
Les prospectives (prévision pour l’avenir) nous montrent une stabilisation de la population autour de 2050, avec environ 9 milliards d’humains sur Terre.
Mais cette croissance démographique n’est pas homogène (identique) partout dans le monde.

RAPPEL : Méthode pour lire un graphique.
Méthode pour lire un graphique :

Je lis le titre.

Je Cherche la nature du graphique : en courbe ou en colonne histogramme ou circulaire

Je lis l’unité ou les unités des informations fournies en abscisse et en ordonnée.

Afrique et Europe des différences de richesse et de démographie

I] Deux mondes, deux démographies

            L’Europe, sous-continent industrialisé, développé, a vu sa population augmenter de seulement 71 millions d’habitants en 33 ans de 1970 à 2003, passant de 656 millions à 727 millions. Les moins de 15 ans représentent 20% de la population totale, presque autant que les plus de 65 ans. On dit que la population est vieillissante.
 Pendant, la même période la population africaine a progressé de presque 500 millions, passant de 362 millions à 861 millions. Les moins de 15 ans représentent presque 50% de la population totale. On dit que la population est jeune.
Ce dernier est un continent composé de PED et de PMA. On peut en déduire que le développement économique s’accompagne d’une baisse de la croissance démographique.

Les pays en difficulté économique souffrant d'explosion démographique

II] Des régions à forte croissance démographique : Des pays jeunes

       A] Une explosion démographique

Les régions à forte croissance démographique se localisent au SUD DE LA LIGNE DE FRACTURE SOCIALE ET ECONOMIQUE (voir carte).
Ce sont des PED ou des PMA. Ils sont en Afrique, Asie du Sud et de l’Est (sauf Japon) et en Amérique du Sud.
Les causes de cette forte croissance démographique sont :
-La natalité est largement supérieure à la mortalité.
-La mortalité a fortement baissé grâce aux progrès de la médecine, de l’hygiène et aux campagnes de vaccination.
-La fécondité est très élevée : en Afrique 6 à 7 enfants par femme en moyenne.
-Les enfants sont une source de
puissance, de prestige et de revenu (ils travaillent très tôt).
-Les moyens de contraception sont peu répandus.
-Les moins de 15 ans représentent presque 50% de la population.
-Les mariages précoces et forcés font que les femmes ont des enfants très jeunes et en grand nombre (si elles ne meurent pas en accouchant).
-Sans oublier, le poids des traditions, des religions qui font qu’une famille doit être nombreuse et qu’une femme est faite pour être une épouse et une mère.
-Enfin, l’analphabétisme des filles. En effet, au plus une femme est instruite au moins elle fait d’enfants (utilise des moyens de contraception, mariage plus tardif donc 1er enfant aussi, …)

B] Des conséquences graves et trop nombreuses 
Ces régions de forte croissance démographique du Sud souffrent de nombreux fléaux (dangers) :
-Pauvreté
-SIDA ou VIH et diverses épidémies comme paludisme, la lèpre,
Lis le texte qui suit pour information (ta culture) :
« C
haque minute, dans le monde, un enfant de moins de 15 ans meurt à cause du sida. Chaque minute, un enfant est infecté par le VIH". http://www.afrik.com/article9966.htm

34 à 46 millions de personnes dans le monde sont porteurs du virus du SIDA. Pour la seule année 2005, plus de 3 millions de malades en sont morts. Cette même année, l'Afrique dont la population ne représente que 14.6% de la population mondiale, abritait les 2/3 de tous les patients atteints par le VIH du monde.  Aujourd’hui, un Africain sur 12 est porteur du virus et/ou malade

Le Sida en Afrique constitue un drame sans précédent. L’Afrique subsaharienne (90% personnes infectées), de loin la région la plus touchée, abrite 29,4 millions de personnes vivant avec le VIH/Sida. L'épidémie a tué environ 2,5 millions d’africains au cours de l’année écoulée. Dix millions de jeunes (entre 15 et 24 ans) et près de 3 millions d’enfants de moins de 15 ans vivent avec le VIH. Le Sida, qui touche principalement les personnes en âge de travailler et d'avoir des enfants, entraîne une crise de développement social et économique majeure. »

-Famine
-Mortalité infantile et des mères en hausse.
Ces fléaux touchent 2.8 milliards d’habitants, soit 40% de la population mondiale.
A ces 4 dangers, nous pouvons rajouter,
-la sécheresse qui entraine de mauvaises récoltes mais aussi raréfie les pâturages pour le bétail qui dépérit et aggravent les famines.
-Les guerres civiles comme au Darfour (Soudan)
-On remarque un IDH faible signe d’une espérance de vie réduite, tout comme le revenu par habitant. Les analphabètes sont nombreux.
-Taux de Mortalité infantile élevé par manque de médecins, mais aussi du fait d’un nombre de calories journalier insuffisant donc malnutrition et / ou sous nutrition.
-Production alimentaire insuffisante pour la population africaine et sa croissance démographique très rapide.

Des pays développés vieillissants

III] Des régions à faible croissance démographique :
des pays vieillissants
Les régions à faible croissance démographique se situent au NORD DE LA LIGNE DE FRACTURE SOCIALE ET ECONOMIQUE (voir carte).
Ils correspondent au Canada et aux Etats-Unis (Amérique du Nord), L’Europe et Russie, le Japon et l’Océanie.
Les causes de cette faible croissance démographique sont :
-L
a natalité est à peine supérieure à la mortalité (voir inférieure et donc accroissement naturel négatif : Russie, Italie, Japon).
-L
es femmes n’ont en moyenne qu’un ou deux enfants (fécondité faible).
-L
es enfants représentent un poids financier (scolarité, loisir…).
-I
l existe dans les pays développés, une volonté de mieux vivre et de profiter de la vie.
-L
es moyens de contraception sont très répandus.
-
20% de la population a moins de 20 ans.
-Les mariages sont tardifs après la fin des études (souvent longues) ou lorsque la situation financière (revenus) est stable.
-Recul des traditions et des religions
-Les filles font de longues études ou du moins sont alphabétisées.

Toutes ces raisons font que l’accroissement naturel est à peine positif (augmente peu) voir négatif (mortalité supérieure à la natalité), donc population stagne (ne bouge pas), ou baisse (Russie…) mais surtout vieillit. Les + de 65 ans sont presque plus nombreux que les – de 20 ans.

Conclusion

Conclusion :
En résumé : Au nord de la ligne de fracture sociale et économique, on trouve les pays développés, industrialisés comme les Etats-Unis, la France ou le Japon où la croissance démographique est lente. Cela s’explique par une baisse de la fécondité, des moyens de contraception très utilisés…Les conséquences sont une population qui augmente peu ou pas et surtout qui vieillit. La population de ces pays se maintient souvent grâce à l’immigration.
Alors qu’au Sud de cette même ligne, on a les pays en retard économique (PED ou PMA) d’Afrique comme le Burkina Faso, Soudan ou en Asie du Sud au Bengladesh où la croissance démographique est rapide. Nous pouvons l’expliquer par une natalité largement supérieure à la mortalité, une mortalité en baisse du fait de campagne de vaccination, une fécondité de 6 ou 7 enfants par femme, des traditions, des mariages précoces…Les conséquences sont nombreuses et dramatiques. En effet, on parle de fléaux, pour qualifier les dangers qui frappent l’Afrique : SIDA, pauvreté, famines, guerre…Ces conditions de vie très difficiles poussent les populations à émigrer vers le nord.

Date de dernière mise à jour : 16/04/2012