Résumé Inde

Relief et climat Inde

 L’Union Indienne se situe dans l’hémisphère Nord, en Asie du Sud, sur le tropique du Cancer, entourée par des pays comme le Bangladesh, le Pakistan, le Népal ou la Chine.
 L’UI compte aujourd’hui un milliard d’habitants, sur plus de 3 millions de km2 (densité de plus de 300 hab. /km2) ce qui en fait le 2e pays le plus peuplé du monde après la Chine.
C'est un pays jeune qui compte 560 millions de personnes de moins de 25 ans (50% population totale)[
 Le territoire est dominé par le massif de l’Himalaya au Nord, le grand plateau du Dekkan au centre, bordé par des plaines littorales et marquée par la vallée du Gange, le principal fleuve, au Nord-est.
Sa capitale est New Delhi + agglomération, 17 millions d’habitants et ses plus grandes villes sont Calcutta + agglomération, 15 millions d’habitants, Bombay + agglomération, 19 millions d’habitants et Madras + agglomération, 15 millions d’habitants.
Son climat dominant est celui des moussons (fortes pluies en été), tropical des moussons ou humide qui couvre surtout les plaines littorales et la vallée du Gange. L’intérieur est plus sec ou tropical sec.
 L’UI appartient à l’ensemble de l’Asie des fortes densités rurales (70% population), où se pratique surtout la culture du riz. C’est un foyer de population.
La population indienne est très variée en raison des nombreuses langues (la principale est l’Hindi, mais l’anglais garde une grande place) et religions (principalement l’hindouisme (80%), le bouddhisme (1%), l’islam (14%)) présentes sur le territoire.
La société indienne est aussi divisée en castes (catégories sociales) classées de la plus puissante (brahmanes ou prêtres) à la plus faible (intouchables).
L’Inde est une ancienne colonie anglaise, devenue indépendante en 1947 grâce à l’action de Gandhi.

Démographie inde

Quels sont les problèmes géographiques auxquels doit faire face la population indienne ?
Les problèmes liés au peuplement
La population indienne est essentiellement concentrée dans les régions humides et fluviales : régions rizicoles soumises à la mousson et aux risques d’inondation. On trouve ainsi 80% de la population sur les plaines littorales et dans la vallée du Gange.
  L’Etat indien est confronté à un problème de surpopulation : nourrir un milliard 200 millions d’habitants est un véritable défi (la population augmente d’un million et demi par mois, soit 18 millions par an).On peut parler d’explosion démographique car le taux de fécondité est de 3.1 enfants par femme. Mais,
Ce pays connaît actuellement la transition démographique (baisse de la mortalité et maintien de forts taux de natalité).
Il essaie donc de réduire la natalité, politique antinataliste, en favorisant notamment la diffusion des moyens contraceptifs à travers les plannings familiaux. Mais l’Inde est une démocratie et donc n’impose pas comme en Chine une loi interdisant d’avoir plus d’un enfant. Elle tente de mobiliser, de sensibiliser les indiens au problème démographique de l’Inde.
Néanmoins, l'Inde est aujourd'hui confrontée à un problème : la baisse du nombre de femmes par rapport au nombre d'hommes, en raison de l'élimination prénatale (avant la naissance) ou postnatale (après la naissance) (il n'est pas rare que des nouveau-nés soient retrouvés dans des poubelles) massive des fœtus féminins. La pratique abusive de l'échographie, qui permet la détermination précoce du sexe de l'enfant à venir, a entraîné l'augmentation du recours à l'avortement sélectif. La proportion dans la population est de l'ordre de 900 femmes pour 1000 hommes. Dans certaines parties de l'Inde, il n'est plus que de 800 femmes pour 1000 hommes. En conséquence, de nombreux hommes vivent aujourd'hui un célibat forcé, en même temps que se développent de vastes trafics de filles à marier étrangères de gré ou de force.
La cause souvent avancée pour expliquer l'élimination des fœtus féminins est : le destin d'une fille en Inde est de quitter sa famille à son mariage pour vivre dans celle de son époux et contribuer à l'économie du foyer de ses beaux-parents. En outre, la famille de la fiancée doit payer une dot à la belle-famille, et qui donne parfois lieu à des abus. Son versement peut ainsi entraîner de graves difficultés financières, voire la ruine, pour la famille de la mariée. Les cas de meurtres de jeunes mariées par leur belle famille sont souvent dénoncés dans la presse indienne et sont présentés comme la conséquence d'une impossibilité de paiement de la dot par leur famille d'origine. En 2006, on estimait ainsi officiellement que cela arrivait toutes les 77 minutes.
Il demeure une autre difficulté, les castes, ces hiérarchies de la société indienne issues de la religion hindouiste, bien qu’abolies en 1948, elles continuent notamment dans les campagnes. Ce sont des groupes sociaux séparés selon leur degré de pureté. On appartient à une caste de sa naissance à sa mort. Elles divisent la société en 5 grands groupes :
Brahmanes prêtres

Kshatryas guerriers

Vaishas commerçants et paysans
Les 3 premières castes : 15 à 20% population

Shudras manœuvres et domestiques : 50 à 60 % population

Hors castes : intouchables (impurs de naissance): 25 à 30 % population
Cette dernière caste demeure discriminée par une part importante de la société. (Voir Textes cours et DM). Les intouchables représentent 250 millions d’indiens

Economie Inde

Le peuple indien reste l’un des plus pauvres du monde  
Les pauvres représentent environ un tiers du peuple indien. Un tiers du peuple indien est sous le seuil de pauvreté, soit 400 millions d’indiens.
La pauvreté touche aussi bien les villes dans lesquelles se trouvent des quartiers pauvres ou bidonvilles (Bombay), que dans les campagnes ou sur les chantiers.

41 % population est analphabète.
Quelles sont les possibilités de développement pour l’Union Indienne ?
La modernisation agricole
Il y a un effort de modernisation agricole mené depuis les années 1960 et appelé « Révolution verte ». Cette modernisation a permis d’améliorer la production agricole, de réduire les famines et de rendre le pays autosuffisant pour son alimentation
La révolution verte est une politique de transformation des agricultures des pays en développement (PED) ou des pays les moins avancés (PMA), fondée principalement sur l'intensification et l'utilisation de variétés de céréales à hauts rendements (forte productivité à l’hectare).

 

 

Causes de la révolution verte

Moyens de la révolution verte

Conséquences de la révolution verte

  • production insuffisante
  • famine
  • Croissance démographique explosive
  • pesticides
  • irrigation
  • engrais chimiques
  • semences à haut rendement
  • augmentation de la production agricole
  • augmentation des rendements
  • autosuffisance alimentaire

ü  Augmentation des rendements qui permet aux paysans de s’enrichir et d’investir ou de s’équiper en biens de consommation. Globalement, l’Inde est aujourd’hui un pays autosuffisant.

ü   Des inégalités régionales car l’agriculture se développe surtout dans les plaines.

ü   Des inégalités sociales : cela profite peu aux plus pauvres qui n’ont pas les moyens de réinvestir pour l’achat de pompes à eau ou de nouveaux outils. Mais la modernisation crée de nouveaux emplois pour eux.

Donc, globalement, le niveau de vie de la population augmente.


La modernisation industrielle

 Les grandes régions industrielles se situent autour des grandes agglomérations, comme celles de Madras, Bombay.
Les principales industries développées sont :
le fer, le charbon, le pétrole et le gaz, le textile
les industries de haute-technologie comme l’informatique
Grâce à ces progrès industriels, une partie de la population indienne (une classe moyenne d’environ 200 millions d’habitants) s’enrichit et peut acquérir un certain confort (réfrigérateur, télévision, etc.).
Répartition des emplois (2004) : agriculture 50 %, industrie 21 %, services 29 %.
En 2007, l'Inde est la 12ème puissance économique mondiale. Il appartient aux pays émergents de la BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine)

L’ouverture sur l’économie mondiale
- L’implantation de firmes multinationales, délocalisation qui trouvent en Inde une main d’œuvre abondante et bon marché (Sony, Peugeot, Mercedes, Kelloggs, Mac Donald et Coca-Cola)
-
Mais cela pose des problèmes, car pour se développer, l’Inde a besoin de l’aide internationale. Pour cela, elle doit s’engager à réduire ses dépenses intérieures (réduire sa dette) donc souvent au détriment de l’aide aux plus pauvres.
-Le triangle d’or de l’industrie de haute technologie : Inde du sud : Hyderabad, Bangalore, Madras


Conclusion : des régions inégalement développées 
1. Le Kerala : plaine du Sud - région agricole modernisée
2. Le désert du Thar : Ouest - désert à l’écart du développement, désert humain
3. Les montagnes de l’Himalaya : Nord - montagnes peu peuplées à l’écart du développement
4. Le centre de Bombay : Ouest - région industrielle et urbaine dynamique
5. Le Deccan : plateau central - région faiblement développée
On constate donc que le développement en Inde est très inégal selon les régions.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site