Quelques infos sur la Chine

Chine en cartes et en quelques mots

La Chine compte 1.3 milliards d’habitants soit 20% de la population mondiale (sur 9.6 millions de Km2, 3ème plus vaste pays au monde). Cette surpopulation inégalement répartie oblige l’état chinois à mettre en place une population antinataliste qui réduit les familles à un enfant en ville et deux à la campagne.

     En dépit de cela, la population augmente de 15 millions par an. Cette forte population se localise sur la côte pacifique, autour des fleuves et dans les grandes villes. Ces chinois appartiennent à la majorité ethnique des Han et représente  90% de la population du pays sur 60% du territoire. C’est la Chine de l’Asie des moussons, peuplée et riche.

Le reste de la Chine (c'est-à-dire l’ouest), est peuplé de minorités : tibétains, mongols…, 10% de la population sur 40% du territoire. C’est la Chine des contraintes naturelles, du vide et de la pauvreté. Elle souffre d’un fort exode rural et de discrimination de la part de la majorité Han.

     En politique, la Chine a plusieurs fois changé de régime. En 1949, Mao Tsé Toung renverse l’empereur et met en place le communisme, en collectivisant tous les biens de productions. C’est un échec, les productions agricoles sont insuffisantes, la famine guette. C’est pourquoi, à la mort de Mao en 1976, ses successeurs décollectivisent, on revient à la propriété privée. Depuis, la Chine a un régime politique communiste avec une économie capitaliste.
Ainsi la Chine a connu une forte croissance économique. En effet, sa main d’œuvre peu chère et nombreuse lui a permis de concurrencer les pays développés dans le textile et dans les produits manufacturés. De nombreuses délocalisations ont fait de ce pays un NPIA (Nouveau Pays Industrialisé de l’Asie). Ainsi, elle est passée de la 94eme puissance économique mondiale à la 5eme (devant la France). Il faut nuancer cette réussite en mettant en avant la fracture sociale (écart riches, pauvres) qui ne cesse de croître, notamment entre les 60% de ruraux et les 40% d’urbains. On parle aujourd’hui de plus de 800 millions de chinois exclus de la nouvelle prospérité (richesse). En outre, la politique antinataliste a donné créé un déséquilibre des sexes. En effet, la Chine est un des rares pays au monde où les femmes sont moins nombreuses que les hommes. Cela s’explique par les avortements des fœtus filles, les infanticides (meurtres d’enfant) des filles, mais aussi l’abandon de bébés filles. La tradition veut que le garçon s’occupe des parents dans leur vieillesse (assurance retraite, prestige). La fille coûte la dot lors de son mariage et s’occupera de ses beaux-parents.
Il est à noter que la politique de l’enfant unique aurait donnée naissance à des enfants clandestins, pour l’essentiel des filles, enfants fantômes, sans existences officielles.       
On peut en conclure qu’il existe plusieurs Chine : une Chine de l’Asie des moussons peuplée et riche, une Chine des contraintes naturelles, vide et pauvre. Ainsi, il émerge une Chine à potentiel économique de plus en plus puissante, mêlant un régime communiste à une économie capitaliste.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site