Cours Educ Civ : Egalité

 

Zone de Texte: PETIT RESUME SUR LE COURS SUR l'EGALITE

 

 

Question directrice  de la séquence : Jusqu'à la Révolution Française et la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, les inégalités sont nombreuses. Actuellement en France, la Loi garantit les mêmes droits à tout être humain. Comment ? Et qu'en est-il vraiment ?

Vocabulaire que tu dois savoir utiliser et expliquer :

*      Principe, citoyen, Droit civil, droit politique, droit social, citoyen, esclavage, abolition, constitution, suffrage universel, démocratie, loi.

*      Différence, discrimination, dignité, parité, universelle, léser, préjugé, respect, tolérance, antisémitisme, racisme, xénophobie, « testing », profanation.

Objectifs de connaissance :

*      Je suis capable d'expliquer la conquête historique de l'égalité avec les textes fondamentaux.

*      Je suis capable de présenter quelques inégalités sous l'ancien régime puis les grands acquis depuis 1789, toujours à l'aide de textes fondamentaux.

*      Je suis capable d'indiquer quelques exemples d'inégalités sociales, économiques et culturelles.

*      Je suis capable de citer quelques lois visant à sauvegarder le principe d'égalité (ex : impôt...).

*      Je suis capable d'expliquer qu'être différents, se distinguer n'est pas forcement discriminatoire.

*      Je suis capable de prouver qu'une différence est une discrimination lorsqu'il y a exclusion et de citer des exemples.

*      Je suis capable d'exposer le rôle de la loi dans la correction de certaines inégalités

INTRODUCTION

  La devise de la République Française est : " Liberté, Egalité, Fraternité "

Le combat pour l'égalité fut long et difficile. De grandes avancées dans ce domaine se déroulèrent lors de la Révolution française.  

AVANT LA REVOLUTION : L'Ancien Régime

Ancien Régime : L'organisation politique, économique et sociale avant la Révolution française de 1789.

L'égalité n'existait pas dans la société d'Ancien Régime. L'organisation du pays était fondée sur l'inégalité.. Sous l'Ancien Régime, le peuple n'a pas vraiment de droit. Il subit la volonté d'un monarque absolu de droit divin.

La société était divisée en 3 catégories :

. Ceux qui combattent : la noblesse

. Ceux qui prient : le clergé

. Ceux qui travaillent : le tiers état (paysan, artisans...) ce dernier " ordre " représentait plus de 95 % de la population.

Ordre : chacune des parties de la société d'Ancien Régime

Les nobles et les clercs bénéficiaient de privilèges (exemple : ils ne payaient pas d'impôts)

L'inégalité débutait à la naissance : on naissait noble ou roturier, aucune possibilité d'ascension sociale.

Privilège : Avantage

Roturier : qui n'est pas noble

II  - LA REVOLUTION FRANCAISE
   La nuit du 4 août 1789  met fin aux privilèges des 2 ordres. Le 26 août 1789, La déclaration des droits de l'homme et du citoyen proclame que " les hommes naissent libres et égaux en droits «  (art 1er). « La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse » (art 6).
  La Révolution française a inventé le principe de l'égalité mais sa mise en place a été longue. En effet, l'idée d'égalité est liée à la démocratie. Nous avons connu 5 républiques qui ont été remises en cause. Chacune a permis des avancées : notamment

Des droits politiques : droit de voter et d'être élu.

  • 1ere république : 1792 : suffrage censitaire : les hommes de plus de 25 ans payant un impôt le cens peuvent voter)
  • 2eme république : 1848 : suffrage universel masculin
  • 1944 : Suffrage universel (les hommes et les femmes de plus de 21 ans peuvent voter)
  • 1974 : l'âge du vote est rabaissé à 18 ans.

Mais aussi dans les droits civils : droits exercés dans la vie quotidienne (liberté de penser, s'exprimer, religion...)

  • 1880-1883 : Les lois du ministre de l'Education, Jules Ferry, permettent aux enfants français d'accéder à un enseignement gratuit, obligatoire et laïc. De 6 à 13 ans.
  • En 1959 l'école est obligatoire jusqu'à 16 ans
  • 1905 : la loi de séparation de l'église et de l'état permet la liberté religieuse. La laïcité.

Enfin les Droits sociaux : Prise en charge par l'Etat de dépenses permettant une véritable égalité (éducation, santé...)

  • 1945 : Sécurité sociale
  • 1946 : La constitution de la 4eme République proclame l'égal accès  de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture, l'égalité des droits des hommes et des femmes dans tous les domaines.
  • 1992 : Création du RMI (Revenu Minimum d'Insertion) qui sera remplacé en 2007 par le RMA (Revenu Minimum d'Activité)
  • 2000 : CMU : Couverture Maladie Universelle

 Ainsi, l'école accueille sans discrimination d'origine de religion ou de richesse tous les enfants.

De même le paiement de l'impôt tient compte de la situation de chaque foyer. L'argent ainsi récolté par l'état, va être en parti redistribué pour aider les plus démunis par des allocations, RMA...

CONCLUSION

La conquête de l'égalité fut longue et difficile. Aujourd'hui encore, le respect de l'égalité dans notre société demande une grande vigilance. (La loi punie).  En effet, les discriminations restent nombreuses, que ce soit envers les handicapés, les jeunes, les étrangers...Nous sommes tous égaux mais différents.

LES DISCRIMINATIONS :

Définition : C'est traiter différemment des personnes placées dans des situations comparables en se fondant
sur un ou des critères interdits par la loi ou les engagements internationaux (ONU..)

Quels sont les principaux critères interdits par la loi ?

Age

Sexe (discrimination sexuelle = loi sur la parité pour égalité homme / femme))

Origine

Situation de famille (famille monoparentale (avec un seul parent), veuf ou veuve, divorcé(e), pacsé(e)

Orientation sexuelle (choix sexuel, hétérosexuel ou homosexuel) : Envers homosexuel : homophobie

Mœurs (façon de vivre)

Caractéristiques génétiques

Appartenance vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, un peuple : Discrimination raciale : est une atteinte au principe d'égalité, suivant lequel "les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit" (art. 1 Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789)

Apparence physique

Handicap

Etat de santé (malade du cancer, SIDA...)

Etat de grossesse

Patronyme (nom)

Opinions politiques

Convictions religieuses : Ex : contre les juifs : antisémitisme

Activités syndicales

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×