LA FRANCE

 

A) Une situation géographique originale

La France a de nombreux atouts naturels.

- Au centre de l’hémisphère Nord, au cœur de la zone tempérée

- Sa forme est hexagonale

- Sa superficie est de 551 000 km2

Mais on distingue :

- la France « métropolitaine » (hexagone et Corse)
Depuis la réforme constitutionnelle de 2003, le statut des DOM-TOM a été modifié en France. Les DOM sont devenus techniquement des DROM (pour «Département et région d'outre-mer») et les TOM sont disparus, sauf pour les Terres australes, afin de faire place aux COM (pour «Collectivité d'outre-mer»).

Quant à la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, elles forment maintenant des POM (pour «Pays d'outre-mer» au sein de la République); la Polynésie française est néanmoins une «collectivité d'outre-mer», tandis que la Nouvelle-Calédonie a un statut provisoire de «collectivité spécifique» en attendant que, vers 2014, un référendum local décide de son indépendance ou de son maintien au sein de la République.

- Situation en isthme

- ouverte sur trois mers : mer du Nord (Manche face à l’Angleterre), océan Atlantique, mer Méditerranée

- à la charnière entre Europe du Nord et Europe du Sud : un carrefour

 

 La France dans le monde

- Périodes d’apogée : XIIIe s. (St Louis), XVIIe s. (Louis XIV), Napoléon (déb. XIXe s.). Raisons culturelles, religieuses ou militaires.

- La France a joué et joue encore un rôle sur la scène mondiale.

- C’est un pays riche qui fut longtemps le pays le plus peuplé d’Europe.

- Ses empires coloniaux ont permis le développement de la langue française, notamment en Amérique et en Afrique (Communauté francophone).Environ 200 millions de personnes sur les 5 continents.

B) La variété du relief français

- Dans l’ensemble le relief est modéré et les hautes montagnes se situent aux frontières Sud et Est.

- On peut distinguer deux grands ensembles selon une ligne allant de l’Alsace au sud de l’Aquitaine.

  Au Nord de cette ligne : relief peu accidenté.

L’Ardenne et la Bretagne (Massif Armoricain) sont plus des plateaux que des montagnes.

Le relief de plaines est illustré par les Landes, la Sologne ou la Flandre.

- Au Sud de cette ligne : relief plus accidenté.

On y trouve, aux frontières, les chaînes plissées jeunes comme les Pyrénées, les Alpes ou le Jura.

Les Alpes comprennent le plus haut sommet européen :

Le Mont Blanc avec 4 807 m.

Les montagnes anciennes, aux sommets arrondis par l’érosion, sont illustrés par le Massif central et les Vosges.

Entre ces ensembles il existe d’importants couloirs de circulation : les plaines d’Alsace et de Saône - Rhône.

C) Fleuves et mers

En France il existe quatre grands fleuves :

- la Seine, un fleuve de plaine

- la Loire

-La Garonne

- le Rhône, qui reçoit la Saône à Lyon

En y ajoutant le Rhin, qui détermine la frontière avec l'Allemagne, ces fleuves jouent un grand rôle en tant que voies navigables, ainsi que pour l'agriculture et l'industrie.

- Le territoire français est ouvert sur la mer du Nord, la Manche, l'Atlantique et la Méditerranée.

- Ces deux dernières mers ont une importance considérable pour les relations avec l'Afrique et l'Amérique.

- Les mers et les côtes permettent diverses activités : aquaculture (huîtres, moules), centrales nucléaires (besoin en eau pour le refroidissement des réacteurs), l'exploitation de pétrole ou de gisements sous-marins et bien-sûr  le tourisme.

- Dans les Vosges, le Jura, le Massif central, les Alpes et les Pyrénées on trouve un climat montagnard avec de longs hivers enneigés et des étés courts et frais.

D) La variété des climats

Le climat tempéré océanique couvre les 2/3 de la France.

Il est caractérisé par des températures douces, un gel peu fréquent et des précipitations (pluies) modérées.

- Il s'explique par la position géographique du pays : à égale distance du pôle et de l'équateur (zone tempérée).

- Il existe plusieurs nuances.

Au Nord - Ouest, en Normandie et Bretagne le climat est plutôt humide et frais (avec un crachin - fine pluie - fréquent) alors qu'il se réchauffe au sud de la Loire.

Il se dégrade vers l'Est du fait des influences continentales.

L'Est et le Centre échappent à cette tendance générale.

En Alsace et dans le sillon rhodanien on trouve un climat semi - continental (été chaud et orageux, hiver souvent enneigé).

- Enfin le climat méditerranéen (Sud-est du pays) est caractérisé par un hiver doux, un été chaud (sécheresse) et des précipitations peu fréquentes mais souvent violentes.

I) La population de la France

A) La répartition de la population

-Aujourd'hui la France compte 64.5 millions d'habitants (2009).

- Mais la densité de population (nombre d'hab. au Km2) n'est que de 110 habitants au Km2.

C'est peu, comparé aux Pays-Bas (433) ou au Royaume-Uni (234).

Autrefois elle était le pays le plus peuplé d'Europe, mais elle a beaucoup pris de retard au XIXe s, en raison du déclin des naissances (natalité).
Actuellement, après une période où l'accroissement était négatif (plus de décès que de naissances) ou de 0 autant de naissances que de décès. Elle voit de nouveau sa population augmenter car sa fécondité est de 2.1 enfants par femme lui permettant de renouveler ses générations (elle est la seule en Europe avec l'Irlande dans ce cas).

- La répartition de la population est très inégale sur le territoire.

- 60 % des Fr. habitent à l'Est d'une ligne Le Havre - Marseille.

Il y a des zones de fortes densités :

  - les zones industrielles et urbaines (grandes villes) comme le Nord, la Lorraine, l'Alsace, la région parisienne et la région Rhône Alpes et PACA.

Des régions agricoles spécialisées sont aussi très peuplées : vallée de la Loire, vallée de la Garonne, vallée du Rhône, Languedoc-Roussillon et côtes bretonnes.

- En dehors de ces régions existe un véritable « désert français ».

  - Il correspond aux régions de montagne comme les Alpes, les Pyrénées, le Massif central (touché aujourd'hui par le phénomène de « désertification ») ou la Corse.

- Il y a aussi les plateaux calcaires de l'Est comme celui de la Champagne

Quelle est la cause de ces contrastes ?

- La Révolution industrielle d'abord, qui a concentré la population dans les villes en obligeant les paysans a quitté leurs campagnes pour y trouver du travail. C'est l'exode rural.

- Autre cause importante, liée à la première, la trop grande importance de la capitale Paris : on peut parler de Paris et le désert français. C'est la centralisation

B) L'évolution de la population française

Définitions préalables :

Démographie : étude de la population.

Taux de natalité : nombre de naissances pour 1000 habitants.

Taux de mortalité : nombre de décès pour 1000 habitants.

Taux de fécondité : nombre de naissances sur 1000 femmes en âge de procréer (15-45 ans).

Solde migratoire : différence entre le nombre d'arrivées (immigration) sur un territoire et le nombre de départs (émigration).

Expliquer la Géographie par l'Histoire

- XVIIIe s: forte croissance démographique

- 1800 : 27 millions d'habitants

- XIXe s. déclin : la croissance (due aux progrès médicaux) est moins rapide qu'ailleurs. En outre les Français sont les premiers à comprendre les avantages sociaux d'une natalité limitée : c'est la « révolution démographique ».

 - Effets de la « Grande Guerre » de 14-18 catastrophiques :déficit de 1 million de naissances (« classes creuses »).

- La crise de 1929 entraîne un taux de mortalité supérieur au taux de natalité.

- 2e guerre mondiale : 600 000 morts et entraîne un déficit de naissances de 500 000

En 1945 la France a le même nombre d'habitants qu'en 1900 : 40 millions

-Après la 2e guerre mondiale : le « baby - boom » (explosion de la natalité), aidé par un regain d'optimisme de la société française et une politique nataliste (allocations familiales). Le pays gagne 10 millions d'habitants et rajeunit.

 - Mais depuis le début des années 70 la natalité baisse fortement, pour plusieurs raisons.

  - Les comportements changent et contraception et avortement se banalisent.

  - La crise économique et la peur du chômage joue aussi leur rôle.

On assiste donc à un vieillissement de la population, renforcé par un allongement de la durée de vie moyenne.

La population française : évolution sur 7 siècles

C) L'immigration en France

Bien distinguer invasions et immigrations :

Le terme d'invasion revêt un caractère hostile, alors que celui d'immigration désigne un flux de population pour des motifs essentiellement économiques ou politiques (dans le cas des réfugiés) et dans des conditions pacifiques.

 

Invasions

Immigration

Peuples

Romains

Huns

Allemands

Espagnols

Portugais

Algériens

Epoques

Antiquité

Antiquité

2e G.M.

XXe s. 1936

XXe s. an. 70

XXe s. 1962

Causes

Conquête romaine

Démographique

Politique

guerre d'Espagne

Dictature, pauvreté

guerre coloniale

- La France s'est faite avec des peuples très divers :

  - Celtes (Gaulois)

  - Romains

  - Germains (dont les Francs), etc.

- Mais l'immigration en tant que telle débute seulement au XIXe s., à cause de la faible natalité française.

- L'école républicaine de Jules Ferry, à la fin du XIXe s., impose partout l'usage courant de la langue française.

- Dans la première moitié du XXe s. les immigrés viennent plutôt d'Europe : Italiens, Espagnols, réfugiés russes ou juifs d'Europe centrale, etc.

- Jusqu'en 1970 ils viennent principalement d'Europe du Sud (surtout les Portugais), alors qu'après 1970 les maghrébins deviennent majoritaires.

- La France est une nation assimilatrice : par l'administration commune, l'école, le sport, les enfants et les petits-enfants d'immigrés s'intègrent progressivement et deviennent des citoyens français à part entière.

- Actuellement les étrangers (ceux qui n'ont pas la nationalité française) sont 4 millions et demi, soit environ 8 % de la population totale.

Les étrangers, de par leur rôle économique, sont surtout présents dans les régions industrielles et urbaines :

Paris, Nord, Lorraine, Rhône - Alpes, littoral méditerranéen.

D) La population active

Population active : Ensemble des personnes exerçant un travail rémunéré. Les chômeurs en font partie. Etudiants, femmes au foyer et retraités en sont exclus.

 -Actuellement la population active est constituée de 25 millions de personnes, âgés principalement de 21 à 50 ans.

- Il y a entre  3 millions et demi et moins de 3 millions de chômeurs (de moins de 10% à plus de 12 % de la population active).

-Au début de la crise, en 1974, il n'y en avait que 500 000.

La population active est divisée en 3 secteurs d'activités :

  •       Le secteur primaire : agriculture, pêche. 4 % de la population active
  •       Le secteur secondaire : industrie. 24 %.
  •    Le secteur tertiaire : services (transports, commerce, administration, tourisme, etc.). 72 %.

Le travail des femmes a beaucoup augmenté depuis 20 ans : aujourd'hui sur 10 travailleurs 5 sont des femmes, surtout présentes dans le tertiaire.

ON PARLE DE PUISSANCE POSTINDUSTRIELLE TERTIARISEE

II) L'économie française

A) Présentation de l'économie française

 - La France est la 5e puissance économique mondiale, derrière les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne et la Chine.

Les atouts économiques de notre pays ?

*     Un grand pays agricole, le 1er en Europe.

*     Une grande puissance industrielle.

*     Un grand pays touristique. (1ere destination touristique : 80 millions de touristes)

Nos faiblesses économiques ?

  •       Un contexte de crise mondiale.
  •       Une crise qui a débuté avec le choc pétrolier de 1973 (augmentation brutale du prix du pétrole), aggravé par l'autre choc de 1979 et celle de 2008 avec krach des USA

      Absence de ressources énergétiques non renouvelables

  •       Le signe majeur de cette crise est l'augmentation continue du chômage depuis 1973 et une faible croissance économique.

Comment définir notre économie ? POSTINDUSTRIELLE TERTIARISEE

- La France est un pays libéral, c'est-à-dire que les marchandises circulent librement et que chacun a le droit de créer son entreprise.

- Mais l'Etat joue aussi un grand rôle :

 Il est présent dans des secteurs importants (ex. EDF-GDF, SNCF, armement, recherche, etc.) malgré la politique de privatisation actuellement menée (vendre les entreprises publiques).

-Au contraire en 1945 et en 1982 l'Etat a mené une politique de nationalisation (achat d'entreprises par l'Etat).

- C'est en raison de cette coexistence d'un secteur public important à côté du secteur privé que l'économie française est appelée économie mixte.

B) La première agriculture d'Europe 
 Place en Europe et dans le monde

 - La France est la 1ère puissance agricole de l'Union Européenne.

Pourtant les agriculteurs français son mécontents aujourd'hui.

Pourquoi ?

ex.2e exportateur de céréales

5e producteur de blé et de maïs

1er producteur de vin

  La richesse agricole de la France

Il y a 4 grandes zones agricoles en France : 

- La culture de céréales (grandes cultures, céréaliculture), surtout dans le Bassin Parisien.

- L'élevage de troupeaux pour la production de lait et de viande dans les régions humides de l'Ouest (Bretagne, Normandie) et les régions de Montagnes.

- La production de fruits et légumes (maraichères) dans le Midi et les vallées, ainsi que dans certains littoraux.

- Les vignobles dans les grandes régions viticoles : Midi, Bordelais, Bourgogne, Champagne, Alsace.

 C'est cette diversité qui fait la force de l'agriculture française.

 Elle se manifeste à travers la gastronomie française, réputée la meilleure du monde.

Pourquoi y a-t-il crise ?

 Depuis 1950 : une révolution agricole

 - De 5 millions d'agriculteurs à 1 million auj.

Seulement 4 % de la population active (20 % en 1962).

- Baisse du nombre d'exploitations. Les productions se concentrent dans les grandes exploitations.

Taille moyenne : 39 hectares.

- Dans le même temps : forte augmentation de la production :

Fr. 2e exportateur mondial derrière les U.S.A.

Mais agriculture intensive polluante et crises de confiance (vache folle, grippe aviaire...) et désertification dans les régions pratiquant l'agriculture et l'élevage extensif.

Les agriculteurs survivent malgré subventions de l'UE. Les prix d'achat restent très bas (ex le lait...)

Pour qualité et éviter surproduction (baisse des prix de vente) création de Label de qualité.

C) Le problème énergétique en France 

La France n'a pas les ressources énergétiques suffisantes pour sa consommation.
En 1973 : 25% d'indépendance énergétique

Aujourd'hui 50 % d'indépendance énergétique

Synthèse :

   Le charbon ne joue plus qu'un rôle secondaire. Les mines ont connu une crise importante entre 1959 et 1990 (date de la fermeture du dernier puits du Nord).C'était le symbole de la  première Révolution industrielle.

   On aménage les cours d'eau des Alpes pour la fabrication d'énergie hydroélectrique.

   Le gaz naturel : était présent en Aquitaine (Lacq), mais cette source s'est épuisée

On en importe donc d'Algérie, de Russie. Noter que la pollution est moins importante qu'avec le pétrole et le charbon.

  Les hydrocarbures (pétrole) : la production nationale ne recouvre que 3% des besoins.

Les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979 (augmentations brutales des prix) ont forcé la France :

- à économiser l'énergie

- à diversifier ses sources d'énergie notamment les énergies renouvelables (éoliennes, solaire)

- à développer l'énergie nucléaire

   L'atout de la France aujourd'hui : l'électricité nucléaire

Pourquoi ?

- Les ressources en uranium (matière première du nucléaire)

- Un programme de développement ambitieux depuis les chocs pétroliers

- La France est devenue la 2e puissance nucléaire du monde (après les USA)

Le nucléaire pose d'importants problèmes écologiques (traitement des déchets, pollution de l'eau servant à refroidir le générateur) -

D) L'industrie française

 Un secteur important, mais en déclin

-Important : les produits industriels représentent 90 % de nos exportations

- En déclin : depuis 20 ans ce secteur a perdu 1 million et demi d'emplois  (la désindustrialisation).

  Les grandes entreprises françaises

 Elf Aquitaine (pétrole-chimie), Renault (auto), Alcatel (Telecom), Générale des Eaux, etc.

 Une industrie ouverte sur l'extérieur

- Les exportations sont vitales pour ce secteur (près de 50 % des ventes pour les transports).

- Mais la concurrence est rude : Allemagne, Japon, Etats-Unis, NPIA (Corée, Taiwan, Singapour).

Cette adaptation au marché entraîne souvent des licenciements et des délocalisations

 La géographie industrielle : L'espace industriel

 - Facteurs de localisation industrielle jusqu'aux années 70

  - les ressources minières

  - les villes et moyens de transport

  - certaines traditions historiques (ex. Peugeot à Sochaux ou Michelin à Clermont-Ferrand).

- Les régions industrielles traditionnelles : aujourd'hui en crise

  - L'industrie française se situait surtout à l'Est d'une ligne Le Havre - Marseille

L'Ouest restait rural et peu industrialisé. Jusqu'aux années 80

  - Région Industrielle: Nord-Pas-de-Calais (charbon, textile, industrie chimique, agro-alimentaire),

Lorraine (sidérurgie, charbon, textile dans les Vosges).

Vieille région industrielle 1er, 2eme et 3eme révolutions industrielles en crise concurrence NPI, MDO trop chère, délocalisation...Fort taux de chômage, reconversion

- Les régions industrielles dynamiques

  - L'Ile de France, 1ère région industrielle française avec une industrie très variée (près d'1 million d'emplois) et technopôles pour industries de pointe.

  - 2e région : Rhône-Alpes (chimie, métallurgie, industrie de pointe avec technopôles)

 Régions secondaires : PACA et en reconversion réussie région de Lille-Roubaix-Tourcoing

E] Le tourisme :

France = 1ere destination touristique au monde avec 81 millions de visiteurs.
Points forts : climats + reliefs variés = paysages diversifiés. Histoire = patrimoine culturel, gastronomie, luxe, vins
Tourisme vert, Tourisme balnéaire, Tourisme culturel, Tourisme d'aventure...

Problèmes : bétonisation des littoraux et pollution mais création de parcs nationaux comme celui du Mercantour.

La France une grande puissance européenne et mondiale pourtant limitée.

            La France se situe au centre de l'hémisphère nord, carrefour entre l'UE et l'Amérique, entre le nord et le sud. Ainsi, cette position lui permet d'être le 3eme pays d'accueil des investissements étrangers, 4eme pays pour le commerce extérieur la cinquième puissance économique. Elle est une des fondatrices de l'UE avec l'Allemagne et à se titre un de ses piliers.
            Alors que ses climats et reliefs variés en font la première destination touristique au monde avec 77 millions de visiteurs par an (son histoire, sa gastronomie...). Bénéficiant des mêmes avantages, l'agriculture est première en Europe et seconde dans le monde, derrière les USA.

En outre, la France bénéficie sur la scène internationale de son image de patrie des droits de l'Homme. Elle doit par ailleurs son prestige à l'exportation de sa culture et de certains produits notamment de luxe. Toutefois, le rayonnement mondial de la France s'est fortement modifié depuis la décolonisation. Mais elle est présente sur tous les continents et océans grâce à ses DROM... (Reste de l'empire colonial) De plus, 200 francophones répartis dans le monde entier véhiculent la langue et la culture française, favorisant son rayonnement.

Ainsi, elle appartient au G8, à la Triade. Elle est un PPA post industrialisée tertiarisée, à l'industrie et aux services de pointe.

Enfin, par sa puissance nucléaire, son retrait de l'OTAN, son armée de métier puissante et sa place de membre permanent au conseil de sécurité de l'ONU, elle a un rayonnement politique mondial et elle est indépendante des USA (exemple lors de la guerre d'Irak).

Pourtant bien que la France soit une puissance européenne et mondiale aux nombreux atouts, elle est limitée par sa petite taille, sa population réduite et vieillissante. Mais aussi par sa dépendance énergétique, son taux de chômage élevé, sa croissance économique faible et la concurrence des NPI sont quelques obstacles qui se dresse face à elle et qui font de la  

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site