Guerre froide 1947-1991

 DE LA GUERRE FROIDE AU MONDE D'AUJOURD'HUI :

I] Un monde bipolaire
A] La mise en place d'un monde bipolaire
Il y a deux vainqueurs après la seconde guerre mondiale : les EU (bombe A, peu de pertes et de destructions, décollage éco) et l’URSS (vainqueur de l’Allemagne, libérateur de l’Europe, participation dans la Résistance) représentant 2 systèmes politiques et économiques totalement opposés.
La guerre froide désigne la période de forte tension diplomatique entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’URSS de 1947 à 1991.
Le terme froide associé à guerre indique qu’il ne s’agit pas d’un conflit au sens habituel du terme, mais d’une confrontation idéologique entre les deux grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale ; elle fut également marquée par la course aux armements, la menace nucléaire (équilibre de la terreur) et la compétition technologique dans le domaine de la conquête de l’espace.
Les tiers-mondistes anglo-saxons emploient volontiers le terme de « Third World War », qui signifie à la fois « Troisième Guerre mondiale » et « guerre au tiers monde », soulignant par là que ce conflit atypique a été mondial, qu’il a fait un nombre de victimes du même ordre de grandeur que chacune des deux guerres mondiales, et que la plupart de ces victimes étaient des habitants du tiers monde.
B] Bloc de l'Est, Bloc de l'Ouest
De 1945 à 1947, les alliés d’hier deviennent rivaux avant de finir ennemis.
L’Europe est occupée par les libérateurs. L’armée rouge occupe la moitié Est de l’Europe et ne se retire pas, notamment de l’Allemagne qu’elle souhaite punir.
Dès la fin du conflit, l’opposition idéologique entre EU et URSS réapparaît.
Démocratie : les élections libres ne se sont pas tenues à l’est : les PC montent au pouvoir
Influence croissante des soviétiques.
Les 2 blocs se mettent en place lorsque les USA offrent à l’Europe Occidentale l’aide économique du Plan Marshall afin de reconstruire et d’endiguer le communisme. Un Rideau de fer  (ligne imaginaire) tombe, sur l’Europe de la Baltique à Trieste,  séparant à l’est l’Europe communiste, à l’ouest l’Europe capitaliste.
De leur côté, tous les partis communistes de tous les pays s’unissent dans le Kominform. Puis en 1949, les démocraties populaires (dictatures communistes) forment une Union Economique la CAEM.
Deux alliances s’affrontent : OTAN et Pacte de Varsovie. Chacun possède l’arme atomique (depuis 1949) et c’est l’équilibre de la terreur.
C] L'Allemagne au coeur de la guerre froide
 
1)  La crise du blocus de Berlin (1948-1949)
   L’Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale est divisée en 4, chaque grand vainqueur en occupe une partie.
Les occidentaux et les soviétiques n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le statut de l’Allemagne.
Les Etats-Unis mettent en place une monnaie dans les zones d’occupation de l’ouest et les 3 démocraties décident de former une Allemagne indépendante. Pour répliquer, les soviétiques font le blocus pendant près d’un an de Berlin ouest.
Les berlinois de l’ouest ne résistent que grâce au pont aérien des EU.
En 1949, les soviétiques arrêtent le blocus et deux états allemands sont créés : la RFA à l’ouest  et la RDA à l’est
 
2)  La crise du mur de Berlin (1961)
Depuis 1945, plus de 3 Millions de personnes fuient l’est pour l’ouest en passant par Berlin.
Craignant que le pays se vide, les soviétiques décident d’empêcher les gens de sortir et construisent un mur qui coupe Berlin est de l’ouest.
Kennedy réalise en 1963 un voyage à Berlin ouest pour rétablir la confiance, et réaffirmer les valeurs de liberté du camp occidental : Ich bin ein Berliner (« Je suis un Berlinois »)[.

II] Entre guerre froide, détente et coexistence pacifique :
Entre 1947 et 1953 (mort de Staline), des crises se succèdent.
D’abord Berlin en 1948, Voir plus haut.
Puis la Corée de 1950 à 1953, voit s’affronter les deux blocs. Cela aboutit dans les 2 cas à la division du territoire, RFA/RDA, Corée du Nord/Corée du Sud suivant le 38eme parallèle. 
 En 1953, les hommes changent : Eisenhower succède à Truman, Staline meurt ses successeurs Khrouchtchev font des gestes d’apaisement (voyages).
Malgré cette détente puis une coexistence pacifique des crises viennent bouleverser la situation.
Ainsi en 1954, débute la guerre du Vietnam.
En 1962, c’est la crise de Cuba, Kennedy menace d’utiliser l’arme nucléaire car Fidel Castro, procommuniste, autorise l’URSS à construire une base de missiles à Cuba menaçant les USA. L’URSS cède.

III La dislocation des blocs
A] Guerre impossible, paix improbable :
1)  L’équilibre de la terreur :
La guerre éventuelle entre EU et URSS se solderait par une destruction mutuelle des états en guerre, surtout sur le théâtre d’opération européen. La dissuasion nucléaire ou l’équilibre de la terreur est au cœur d’un système stratégique qui  participe à éviter la guerre entre les deux adversaires.
De nouvelles attitudes diplomatiques naissent dans les années 60 entre les deux superpuissances : non prolifération des armements, téléphone rouge entre les 2 grands (ligne directe entre la Maison Blanche et le Kremlin), commerce.
2)  Des alliés qui prennent de plus en plus de distances
La construction européenne (dès 1957 Europe des 6, puis dans les années 70, les élargissements Europe des 9…) permet à ses pays de s’émanciper, se délivrer de la tutelle des USA (exemple la France face à la guerre Irak/USA)
De même,  l’essor de la Chine Populaire (née en 1949), affaiblit l’URSS. La Chine forme son propre bloc, refusant le rapprochement avec les capitalistes. La Chine populaire s’éloigne de l’URSS en 1962. Le monde n’est plus bipolaire (2 pôles) mais multipolaire (plusieurs pôles).
Jusqu’à la fin, des crises directes ou indirectes vont se produire en Afghanistan, au proche orient (Israël/Palestine)
B] La fin du bloc de l'Est

En 1985, Mikhaïl Gorbatchev arrive au pouvoir en URSS après de nombreux responsables staliniens. Il décide d’entamer de nouvelles relations avec l’Ouest, mais aussi avec l’Est et à l’intérieur de l’URSS qu’il souhaite profondément réformer (Perestroïka et Glasnost).
Tout se passe entre fin 89 : Chute du Mur de Berlin, (fin du communisme en Europe de l’Est) et fin 91 (fin URSS) de nouveaux Etats apparaissent à la place de l’ancienne URSS (15 nouvelles républiques), c’est la Russie avec la CEI (Communauté des Etats Indépendants).
Mais  les conflits ont été nombreux : ex Yougoslavie, Caucase (Tchétchénie).
En 1991, une seule grande puissance demeure : USA. On parle alors de monde unipolaire et les USA deviennent les gendarmes du monde. Après le 11 septembre 2001, attentats sur les USA, une vision du monde nouvelle. De nouvelles puissances rivalisent et veulent gérer leur région. Exemple la Chine, l’Inde…

Les frontières se sont multipliées suite à la décolonisation, la chute du bloc communiste et l’éclatement de l’URSS, multipliant les conflits. Le monde est de plus en plus complexe.

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 13/03/2012