Citoyen, république démocratie

Introduction : Naissance de la démocratie
En Grèce au Vème siècle av notre ère : invention du citoyen
A Rome : La citoyenneté est réservée d’abord aux riches  (patriciens) et  aux pauvres  (plébéiens) romains, puis  elle est ouverte aux étrangers avec l’extension de l’empire. C’est l’image d’une citoyenneté ouverte
-En France : Apparition dans la déclaration des droits de l’ho et du citoyen : inspiration des idées de Rousseau
2 grandes idées : représentation = déléguer ses pouvoirs à des représentants élus : le citoyen est membre de la Nation = 1 communauté formée de l’ensemble des citoyens
Le sens que l'on donne aujourd'hui à la citoyenneté est le fruit de longues conquêtes.
Etre citoyen fut d'abord le privilège d'un nombre restreint d'habitants d'une cité. En 1789, on remplace le terme de sujet par celui de citoyen. La définition du citoyen s'élargit au fil de l'histoire. 
 En 1792 : est citoyen celui qui paie le cens : suffrage censitaire.
1848 est une date clé dans la construction de la démocratie française car c’est le début de la Seconde République qui adopte le suffrage universel masculin
1870 correspond au début de la III° République qui va poser les bases de notre démocratie politique
1944 correspond à libération de la France et au retour de la démocratie après 4 ans de dictature installée à Vichy. Ce retour de la démocratie va permettre la mise en place de la IV° République et pour la première fois  le droit de vote est accordé aux femmes
De nos jours, et depuis 1974, la qualité de citoyen en France est reconnue aux femmes comme aux hommes ayant atteint la majorité politique fixée à 18 ans.
Définition actuelle
Celui qui appartient à une cité, c’est à dire à une communauté organisée par des règles. En exerçant son droit de vote, on est citoyen d’une ville, d’une région, d’un état. Plus généralement, on est citoyen quand on participe à la vie de la cité.
En France, la notion de citoyen est liée à celle de la nation et de la nationalité
I) La nationalité française
A]  la nation
La nation est ce qui rassemble : même culture, même passé, même volonté de vivre ensemble.
Nation est différente de « race », de religion, de frontière, de langue. C’est le sentiment, la volonté d’appartenir, de se reconnaître dans cette nation.

Le creuset français : depuis 100 ans, si pas immigration, 12 millions de français en -
3 générations : 20% ascendance étrangère
B]  Etre citoyen, devenir français
Code de la nationalité depuis 1986, plusieurs modifications
Droit du sang  et droit du sol

devenir citoyen

 

 

de manière automatique

filiation :
- 1 des parents est français

droit du sol :
- naître en France
- le demander de 16 à 21 ans
- 5 ans de résidence depuis l’âge de 11 ans

par acquisition

mariage avec un français
- 2 ans de vie commune

naturalisation
- enquête de moralité
- 5 ans de résidence
- décision de l’état

Pour exercer sa citoyenneté, il faut avoir la nationalité française.
Celle-ci peut être acquise
La nationalité implique un ensemble de droits et d’obligations
 Les Français : une nation
Citoyen = membre d'une communauté politique
Autres types d'appartenance : culturelles, religieuses, idéologiques, sociales
La France est un Etat-nation; en effet, elle se déclare une communauté de citoyens libres et égaux, rassemblés fraternellement pour construire un avenir commun. Elle est liée à la naissance sur le sol de France, le droit du sol.
Remarque : en Allemagne par exemple l'appartenance à la nation est acquise par filiation: c'est le droit du sang.
LA REPUBLIQUE
RES publica : la chose de tous
Définition : l’Etat est gouverné par les représentants du peuple souverain (qui décide)
république différent de démocratie : Chine , R.U
La Révolution française est l'événement fondateur de la République. Elle est d'une part, un mode d'organisation politique, opposée à la monarchie, et d'autre part, elle tend à mettre en œuvre un idéal de vie en commun. La République est "une et indivisible".
A] les symboles de la République
Le drapeau tricolore : avant 1789, pas de drapeau, le blanc = la royauté
apparaît en 1792 sans ordre dans les couleurs, ordre fixé en 1812
2 rivaux : drapeau blanc des royalistes et drapeau rouge des révolutionnaires
Brûler le drapeau = peine de prison
 Le 14 Juillet : Fête nationale depuis loi du 6 Juillet 1880
célèbre la révolution du 14 Juillet 1789 et l’unité de la nation française
(fête de la fédération en 1790)
2 autres fêtes nationales : 11 novembre et le 8 mai : armistices de la première et seconde guerre mondiale. 
  La Marseillaise : date de 1792 : « Chant de guerre pour l’armée du Rhin » par Rouget de Lisle, composé à Strasbourg pour donner de l’ardeur et du courage aux combattants
hymne national en 1880
Aujourd’hui polémique  sur sang impur
Marianne : choisi en 1792 car enquête : Marie - Anne , prénom le + courant, « rivale » de la vierge Marie des chrétiens, porte le bonnet phrygien , symbole de la liberté , depuis 1877 dans toutes les mairie
Le coq : symbole de vigilance
La devise : « Liberté, Egalité, Fraternité » au fronton des mairies
B] Les principes et les valeurs de la République
Après un siècle de division la France est devenue un Etat républicain. Les valeurs républicaines sont proclamées dans le préambule de la Constitution de 1946 repris dans la Constitution de 1958.
La République française est démocratique: chacun a droit à la parole. Le peuple exerce le pouvoir en choisissant ses représentants au Parlement : c'est la souveraineté nationale.
Elle est laïque: elle ne privilégie aucune croyance. Depuis 1905, l'Eglise et l'Etat sont séparés.
Elle est sociale: elle s'efforce de bâtir une Communauté nationale fraternelle et solidaire; elle met en œuvre une solidarité universelle. Ex: la Sécurité sociale, l'aide au logement …
Sa devise est "Liberté, Égalité, Fraternité". Elle exprime les valeurs universelles de la République.