Allemagne nazie 1933-1945

 

Après la première guerre mondiale, l’empire allemand est remplacé par une république, elle est issue du Diktat de Versailles. A peine née, la république de Weimar doit affronter l’insurrection (révolte) spartakiste (communiste du nom de l’esclave romain antique Spartakus). L’Allemagne est également durement touchée par la crise économique au début des années 1930 (6 millions de chômeurs en 1932). Les extrémistes de droite (nazis) et de gauche (communistes) en profitent pour séduire les mécontents.

Nazisme (national-socialisme) : Doctrine et mouvement guidée par Hitler. Le parti nazi, le National Sozialistische Deutsche Arbeiter Partei (NSDAP -- parti national socialiste des travailleurs allemands), est fondé en 1920. Hitler en prend rapidement la tête, et c'est en tant que chef de ce parti qu'il gagne les élections législatives.
Ainsi, le 30 janvier 1933, Hindenburg, président de la république, nomme Hitler au poste de chancelier, il meurt l’année d’après, Hitler se fait ensuite accorder les pleins pouvoirs par les députés allemands et prend le titre de Reich führer : la démocratie est morte en Allemagne.
En mars 1933 :
L’incendie du Reichstag (Parlement allemand) fournit aux  nazis l’occasion d’interdire le parti communiste allemand.
C’est l’ouverture du 1er camp de concentration à Dachau pour enfermer et éliminer les opposants politiques (communistes, puis socialistes…)

I - L’Allemagne au lendemain de la Première Guerre mondiale
A) Une Allemagne en crise :
Dans les années 1930, l’Allemagne est en crise :
Trois types de crise :
1.     Crise sociale : 3 millions de chômeurs
2.    Crise économique : inflation (hausse des prix), le mark ne vaut plus rien (dévaluation de la monnaie)
3.    crise morale :  

  • refus du traité de Versailles (diktat)
  • Allemagne coupée en deux par couloir de Dantzig (couloir de la honte)
  • Le remboursement des frais de guerre

B) La montée au pouvoir d’Hitler
Qui est Hitler? De nationalité autrichienne, il s'engage en 1914 dans l'armée allemande; il fait toute la guerre sur le front de France et obtient le grade de caporal. Il adhère au Parti N.S.D.A.P quelques temps après sa création et en devient rapidement le principal dirigeant.
Hitler profite de la crise, il promet du travail et de l’argent aux chômeurs en échange de leur voix, son parti remporte de nombreuses élections, il est élu chancelier le 30 janvier 1933 (il prend le pouvoir légalement)

Les objectifs de ce parti sont les suivants:
1) Réaliser une Grande Allemagne, le IIIème Reich, qui rassemble toutes les populations de langue allemande, c'est à dire l'Allemagne, l'Autriche, les Sudètes, l'Alsace et Dantzig. Ce projet implique obligatoirement l'annulation du traité de Versailles.
1919. Le parti Nazi
est donc un parti ultranationaliste (patriotisme, nation : peuple et territoire au centre de toutes les pensées) (PANGERMANISME et ESPACE VITAL)
2) N'accorder la nationalité allemande qu'aux habitants de sang allemand, c'est à dire de race aryenne. Pour les Nazis, la race est donc le fondement de la nation. Par conséquent, les juifs doivent en être exclus. Le parti Nazi est donc un parti raciste, xénophobe  et antisémite.
En quelques années, Hitler va faire de ce tout petit parti, le NSDAP, un parti influent, puis le seul parti autorisé en Allemagne.

II L’Allemagne Nazie :
A) Un régime raciste :
Stérilisation des malades mentaux.
Sélection génétique : mariage forcé entre S.S. et jeunes femmes sélectionnés pour créer une « race pure ».
Dés son arrivée au pouvoir, Hitler met en place une politique raciste envers les juifs. Cette politique se traduit  en 1935 par les lois de Nuremberg :

·         Un rejet des juifs de la société : mariage mixte interdit, certains métiers interdits (enseignants, comédiens, avocats, médecins), qui pourraient placés les allemands sous l’autorité d’un juif. Boycott des magasins juifs. Exclusion des lieux de loisir (théâtre, cinéma, parcs…).

·         Le port de l’étoile Jaune et un « J » sur les pièces d’identité

·         Regroupement des juifs dans des ghettos, puis des camps de concentration et enfin à partir de 1942, la solution finale, l’élimination productive des juifs dans le cadre des camps d’extermination (notion de génocide)

·         1938 : Nuit de cristal. 7 000 magasins juifs détruits, synagogues incendiées, des juifs tués. Organisée par Goebbels, ministre de la propagande
Il faut noter que d’autres personnes sont touchées par cette politique (Africains, homosexuels, handicapés, tsiganes...)

B) contrôle de la société :

·         Les livres qui sont écrits par des juifs ou qui s opposent au régime nazi sont détruits, brûlés en place publique (autodafé)

·         Les libertés sont supprimées (liberté d’opinion, de la presse, de conscience)

·         Hitler contrôle toute la politique Allemande (un chef unique " ein führer " pour un parti unique), plus d’opposition possible.

·         Il utilise les moyens de communication (radio, presse, affiche) pour développer ses idées (propagande) et le culte de sa personnalité.

·         Contrôle de la jeunesse dans le cadre des jeunesses hitlériennes

III] L'Etat nazi.

·         Il s'agit d'un Etat totalitaire dont la devise est " un seul peuple, un seul Etat, un seul chef", « Ein Volk, Ein Reich, Ein Fuhrer ».
Ses caractéristiques sont les suivantes:

·          La répression contre les opposants menée par les S.S. (branche armée du parti nazi) et la Gestapo (police secrète) sous la direction d'Himmler. La délation (dénonciation) est encouragée, en particulier dans la jeunesse.

·          L'antisémitisme qui au fil des années augmente d'intensité. Jusqu'en 1939, l'objectif des nazis est de persécuter les juifs pour les pousser à quitter l'Allemagne. Dès 1933, ils sont exclus de l'administration, puis de certaines professions (médecins....) et mêmes de certains spectacles (cinéma, concerts.....). En 1935, les lois de Nuremberg interdisent en particulier les mariages et les relations sexuelles entre juifs et aryens. Enfin, en 1938, la "nuit de cristal" inaugure une politique de terreur et de confiscations des biens des juifs. En janvier 1941, Hitler décidera l'extermination de toute la population juive d'Europe.  

·         L'embrigadement de la jeunesse qui s'effectue surtout dans le cadre des Jeunesses hitlériennes; l’adhésion y est obligatoire entre 6 et 18 ans. Les activités sont consacrées à l'endoctrinement et à la formation militaire.

·         La propagande, dirigée par Goebbels, repose surtout sur la radio et sur de grands rassemblements organisés fréquemment à travers tout le pays. Elle sert en particulier à justifier les choix économiques (grands chantiers de réarmement).

IV] Une volonté de conquêtes :
Hitler veut reconstruire la grande Allemagne d’avant la première guerre mondiale, rassembler en un seul ensemble tous les territoires où vivent les Allemands

1) Non-respect du traité de Versailles

·         La Rhénanie est remilitarisée
Développement des industries de guerre qui permettent également d’offrir du travail (baisse du chômage). [La politique autoritaire du régime permet de réduire le chômage : étrangers et juifs marginalisés, politique de grands travaux - 5 000 km d’autoroutes,  réarmement. Comme pour l’Italie le but de l’Etat nazi est l’autarcie (vivre sans apport extérieur). La Volkswagen (voiture du peuple - coccinelle) est le symbole de cette nouvelle « prospérité ».]

·         Augmentation des effectifs militaires, service militaire restauré, mise en place d’une marine, aviation, développement des chars d’assaut…

2) les conquêtes

·         Annexion de L’Autriche  (1938 : Anschluss)

·         Rattachement de la région des Sudètes, en Tchécoslovaquie
S ‘empare de toute la Tchécoslovaquie en 1939 avec la Bohême Moravie
Face à cette injure à la souveraineté nationale, les démocraties réagissent un peu ce qui permet à Mussolini d'organiser une conférence internationale à Munich en septembre 1938 : finalement la Tchécoslovaquie est sacrifiée sur l'autel de la paix.
En Angleterre, Churchill affirme : " la France et l'Angleterre avaient le choix entre le déshonneur et la guerre, elles ont choisi le déshonneur et elles auront la guerre ". 

La politique d’annexion menée par Hitler s’achève avec la Pologne : les Nazis  font réclamer par la minorité allemande de Dantzig le rattachement du corridor au Reich tout en préparant une attaque militaire. Le premier septembre, à cinq heures du matin, sans aucune déclaration de guerre le territoire polonais est envahi : les démocraties réagissent enfin, une nouvelle guerre commence

Conclusion
La passivité des démocraties occidentales explique les succès d’Hitler (des coups de force).Il n’en reste pas moins que le contexte politique des années trente, marqué par une vague xénophobe, antisémite et par une peur du communisme, explique également cette absence  de réaction des démocraties.
N’oublions pas non plus l’humiliation des Allemands lors du traité de Versailles, et la crise économique des années 30 et l’on comprend mieux l’esprit de revanche qui aboutit à une violation complète du traité.
En définitive, c’est dans une impunité totale qu’Hitler applique toutes ses théories tirées de son livre " Mein kampf " : Une conception raciste du monde, la mise en place d’un État totalitaire et la création d’un espace vital pour la soi-disant race supérieure, la  race aryenne

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site