Les biographies de quelques personnages importants de la révolution

Danton

Georges Jacques Danton

Date et Lieu de naissance et de décès. : Arcis Sur Aube 1759

Paris 1794

Origine Sociale : Issu des paysans et entré dans la Bourgeoisie.

Formation Professionnelle : Il a étudié le  Droit.

Fonction - Métier : Il a été avocat à Paris (1787), agent d’affaires de la Commune de Paris (décembre 1791), nommé ministre de la Justice du Conseil Exécutif Provisoire, élu député de Paris à Convention Nationale (septembre 1792), membre de la Société des Amis de la Constitution.

Œuvres : Il a fondé le Club des Cordeliers.

Guerres- batailles : Massacre de Septembre (1792), héros civil de la résistance nationale et le grand auteur de la victoire de Valmy (1792).

Personnalité-influence : Orateur éloquent, homme d’action, débordant de vie et d’enthousiasme, réaliste sans scrupules, indifférent aux débats des idées et aux problèmes économiques et sociaux. Certains le jugeaient comme un héros et un homme d’État de la République, pour d’autres un politique corrompu à cause de son enrichissement rapide.

Citations : “Nous nécessitons de l’audace, encore plus d’audace, toujours de l’audace et la France sera sauve“.

Pour punir les traîtres et les suspects, proclamant: “Soyons cruels, pour empêcher que le peuple le soit”.

Marat

Jean-Paul Marat

 

Date et Lieu de naissance et de décès : Boudry, Neuchâtel, Suisse 1743, Paris 1793 (assassiné par Charlotte Cordet)

Origine Sociale : Il est d’origine modeste.

Formation Professionnelle : Il a étudié la médecine à Bordeaux.

Guerres- batailles : Il a été membre du Comité de Vigilance de la Commune et député de Paris dans la Convention, membre des montagnards, membre des Cordeliers. Il a été journaliste.

10 août 1792 : prise des Tuileries.

Œuvres : Il a publié des œuvres philosophiques, scientifiques et juridiques (ex : Les Chaînes de l’Esclavage en 1774). Il a fondé les journaux L’Ami du Peuple (1789) et Le Journal de la République Française.

Personnalité-influence  Révolutionnaire, homme de génie coléreux, il pensait au peuple.

Citations : “Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.”

Robespierre

Maximilien de Robespierre

Date et Lieu de naissance et de décès : Arras 1758 / Paris 1794

Origine Sociale : Il est issu de la petite noblesse.

Formation Professionnelle : Il a étudié le droit à Arras.

Guerres- batailles : Au départ, il était avocat, simple et modeste, à Arras. Puis il devient député des États Généraux, représentant du Tiers-États, membre de la Commune à partir de 10 août 1791, député de Paris à la Convention, leader des Montagnards. Membre actif de La Terreur.

Il a eu de nombreuses victoires militaires (ex: Fleurus, 26 juillet 1794). Massacre du Champs de Mars(le 7 juillet 1791).

Personnalité-influence : Il était dictateur, révélant sa férocité indescriptible, son instinct sanguinaire.

Citations : “La Terreur sous laquelle la vertu est impuissante, la vertu sans laquelle la Terreur est funeste.”

 

Sieyès

Emmanuel Joseph Sieyès

Date et Lieu de naissance et de décès : Fréjus 1748 / Paris 1836

Origine Sociale : Il est venu de la Bourgeoisie.

Formation Professionnelle : Il a étudié dans un séminaire pour devenir ecclésiastique

Guerres- batailles : Il a commencé comme abbé général de Charte (1787), élu député du Tiers-États. Il a eu un rôle important et décisif, en juin 1789, lors de la transformation des États Généraux en Assemblée constituante lors du serment du jeu de paume, député modéré de la Convention. En 1795, il a été Président de la Convention. Député des Cinq Cents, il devient directeur (mai 1799), préparant, avec Napoléon, le coup d’État. Il a été aussi Président du Sénat (1800) et Comte d’Empire (1809).

Œuvres : Il a écrit un livre en 1789 appelant “Qu’est-ce le Tiers-État”. Un des fondateurs du Club des Jacobins.

Citations : “La France ne doit pas être un assemblage de petites nations; elle n’est point une collection d’’États, elle est un tout unique. Tout est perdu si nous nous permettons de considérer les municipalités, les districts ou les provinces comme autant de répliques réunies sous les seuls rapports de la force ou de la protection commune.” (1789)

Talleyrand

Charles Maurice de Talleyrand-Périgord

Date et Lieu de naissance et de décès : Paris 1754/Paris 1838

Origine Sociale : Il a été issu d’une famille noble française.

Formation Professionnelle : Il a étudié au séminaire de St Sulpice. C’est un ecclésiastique.

Guerres- batailles : Grâce à l’appui de son oncle, il a débuté comme archevêque de Reims (1779). L’année suivante, il devient agent général du Clergé (1780). Puis, il a été nommé évêque d’Autun par Louis XVI le 2 novembre 1788. Il est élu député des États Généraux (1789). En 1792, il est envoyé à Londres par le gouvernement, en mission diplomatique. Le 1er avril 1814, il devient chef du gouvernement Provisoire. Finalement, il devient ambassadeur en Londres de 1830 à 1834. Il a été nommé, par Napoléon Ier,  prince de Bénévent.

Personnalité-influence : Diplomate opportuniste (habile à saisir les possibilités qu’offrent la vie). Certains l’accusaient d’être cynique et amoral en raison de ses adhésions successives à des causes très différentes, mais il se défendait, réfutant qu’il servait la France et non des régimes politiques.

Citations  “La parole a été donné à l’homme pour déguiser sa pensée.”

 

Abbé Grégoire

Nom : GREGOIRE
Prénom : Baptiste-Henri
Surnom : "l'avocat" des juifs, des noirs et des esclaves"
Titre de noblesse : aucun

Date de naissance : 4 Décembre 1750, en Lorraine
Date de décès : 1831 (Le 12 décembre 1989, on transféra les cendres de GREGOIRE au Panthéon).
Principaux ouvrages :

 - " Eloge de la poésie", couronné en 1779 par l'académie de Nancy

- " Essai sur la régénération physique, morale et politique des juifs " (1788)

- il publia un projet de réunion de l'Eglise russe à l'Eglise latine (1799)

Profession avant la Révolution :

   Il fut ordonné prêtre en 1775 tout en étant professeur au collège de Pont à Mousson, puis il devint curé d’un village lorrain à partir de 1782.

Profession après la Révolution :

   Il fut membre du Corps législatif en 1800, puis du Sénat en 1802. En 1819, il fut élu député de l'Isère.

Charges de représentation durant la Révolution :

   - Député aux Etats-Généraux de 1789

- Membre du Conseil des Cinq-cents de 1795 à 1797.

Ce que l'histoire retient de lui :

Il adhère sans réserve à la Constitution Civile du clergé de 1790 et il est un des premiers à prêter serment. En 1791, il réussit à faire consacrer le principe de l'égalité civile des juifs et l’abolition temporaire de l’esclavage. Il est aussi à l'origine de la création du Conservatoire National des Arts et Métier (le CNAM). Le peintre David la fait figurer au premier plan de son tableau " Le serment du jeu de Paume".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site