La Révolution américaine


La naissance de la nation américaine.

La situation
Fondées aux 17e et 18e siècles sur la côte Nord Est de l'Amérique du Nord (prise entre océan Atlantique et montagnes des Appalaches), les 13 colonies anglaises ont une administration locale, composée d'un gouverneur par colonie et d'une assemblée d'élus. Leur aptitude s'arrête toutefois à la vie locale et les colons ne disposent pas de représentants à Londres au Parlement. .

En Amérique même, il existe une grande différence entre les colonies du Nord, peuplées de petits commerçants ou d'agriculteurs, partisans de l'égalité (sans tenir compte de la couleur ou de l’origine sociale) et celle du Sud où domine une noblesse de planteurs (coton, tabac), qui utilisent de nombreux esclaves noirs (traite des noirs et commerce triangulaire). Cette différence débouchera entre 1861 et 1865 sur la guerre de Sécession entre Nord et Sud et aboutir à l’abolition de l’esclavage…

Dans le domaine économique, les droits des anglais d'Amérique sont très limités : obligés de commercer avec la métropole, il leur est interdit de fabriquer des produits capables de concurrencer l'industrie anglaise.

Depuis le "bill of rights" (Déclaration des Droits) de 1689, il est convenu que tous les impôts sont votés par le Parlement. Or de nombreuses taxes ont été levées dans les colonies anglaises alors que celles-ci n'ont pas de représentant à Londres. Des restrictions au commerce maritime sont également imposées à des régions qui cherchent à développer leur économie et leurs échanges.
La Révolution :

En 1773 (tea party) à la tête d’une bande déguisée en Indiens, Samuel Adams vide les cargaisons de thé de trois navires de la Compagnie Anglaise Orientale des Indes, qui avait un monopole du thé. Le port de Boston est fermé jusqu’à remboursement.
En 1775, c’est le Stamp Act ou droit de timbre, pour la première fois, tout document (journal, testament, contrat, lettre…) devait porter un timbre fiscal. Il devait permettre de payer les soldats anglais postés dans les 13 colonies.
En 1776, un nouvel impôt sur le thé provoque la colère des colons.

Après l'incident de la "tea party" de Boston, des affrontements éclatent avec les soldats anglais présents sur le territoire.
Pendant ce temps, à Philadelphie les représentants des 13 colonies délèguent 5 d'entre eux pour rédiger la déclaration d'indépendance, héritière des idées des philosophes,
d’indépendance signée par Thomas Jefferson et Benjamin Franklin. Elle reconnaît des droits aux hommes (vie, liberté) et leur reconnaît de faire ou défaire les gouvernements. Cette déclaration affirme également que le devoir d’un gouvernement est de garantir les droits des hommes.
En 1776, la Déclaration d’Indépendance des colonies américaines déclenche l’envoi des troupes anglaises par George III, pour cause de rébellion. G. Washington est à la tête des Insurgés américains. Il sera le premier président élu des Etats-Unis d’Amérique.
 La guerre durera 5 ans, opposant les "insurgent" dirigés par Georges Washington et les troupes anglaises, appuyés par certains colons "loyalistes" et quelques tribus indiennes. L'issue semble connue tant les colons sont désorganisés et inexpérimentés face au professionnalisme des troupes anglaises. Mais leur énorme motivation compense bien des lacunes et, contrairement aux anglais, les renforts sont sur place, immédiatement disponibles.

Une victoire à Saratoga et Yorktown, ainsi que l'arrivée des volontaires français avec le marquis de Lafayette fait pencher la balance en faveur des "insurgent". En 1783, le Traité de Versailles reconnaît l'indépendance de tous les territoires situés à l'Est du Mississipi.

Les Américains choisissent une république fédérale.

La constitution américaine
Si toutes les colonies voulaient rejeter l'autorité de l'Angleterre, il y avait de nombreux points désaccords concernant l'organisation de l'indépendance, surtout sur la forme du pouvoir central. Il fallut donc encore 4 ans pour se mettre d'accord sur une fédération d'Etats, défendant les libertés démocratiques, jouissant d'une assez large autonomie en matière de police, de justice, du culte, d'économie intérieure et d'enseignement. L'Etat fédéral serait souverain (maître) en matière de monnaie, de défense, de politique et de commerce extérieurs.
En 1787, les Etats-Unis rédigent la première Constitution écrite de l’histoire, qui
repose sur le principe de séparation des pouvoirs (Exécutif, Législatif, Judiciaire) évitant tout risque d’absolutisme.
Le premier drapeau représentant les 13 colonies indépendantes.

En 1789, G. Washington premier président des Etats-Unis,  prête serment sur la Bible, établissant la tradition toujours en vigueur aujourd’hui (Barak Obama l’a fait le 21 janvier 2009).
La suppression de l'esclavage qui avait été souhaitée par certains, tels Thomas Jefferson, dès la rédaction de la déclaration d'indépendance en 1776, ne fut pas proclamée. Lorsque ce sera le cas 75 ans plus tard, la guerre de Sécession éclatera...