La monarchie anglaise au 17ème siècle : modèle des philosophes des Lumières

 

Introduction : Carte des monarchies en Europe

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, le régime de la monarchie absolue domine, comme en France par exemple, mais n’est pas un modèle unique en Europe. Ex. la République des Provinces-Unies ou la monarchie parlementaire anglaise

I] Les modèles étrangers :

       A] L’échec de la monarchie absolue en Angleterre

1) L’échec des théories de Jacques Ier et ses conséquences :

La monarchie parlementaire existe en fait depuis le XIIIe siècle et la Grande Charte de 1215 (Extrait d’un texte de Winston Churchill de la seconde moitié du XXème siècle qui explique en quelques mots ce qu’est ce document « Voici une loi qui est au-dessus du Roi et que même le Roi ne doit pas violer. Cette réaffirmation d'une loi suprême et son expression dans une charte générale est la grande valeur de La Grande Charte "Magna Carta". Ce qui en soit même justifie le respect qui lui est accordé par le peuple." Elle donne aux anglais dès le moyen-âge des libertés individuelles (propriété, contrôle de l’impôt royal par une assemblée, lutte contre l’arbitraire du roi…)
ARBITRAIRE : qui dépend uniquement de la volonté, du caprice d'un homme despotique, tyran, monarque absolu.

 Mais depuis la fin du XVe siècle les rois Tudors gouvernent en monarques absolus, tout en conservant le Parlement, vidé de ses pouvoirs.

Depuis le XVIe siècle la religion de l’Angleterre est l’anglicanisme (une forme de protestantisme avec pour chef suprême le roi), mais les catholiques restent nombreux.

Parmi les protestants certains refusent les rites anglicans : ce sont les dissidents, dont les plus intransigeants sont appelés puritains (nombreux à la Chambre des Communes).

Les puritains sont les principaux opposants. Ce sont des protestants qui appliquent la Bible à la lettre, suivant une morale très stricte.
Ainsi au début du 17ème siècle, les rois Jacques 1er et Charles 1er veulent imposer la monarchie absolue, contre l’avis du parlement. En 1640, une guerre civile éclate entre les partisans du roi et ceux du parlement.

En 1649, Charles 1er est décapité. Le parlement installe une république, mais Olivier Cromwell gouverne en fait comme un dictateur. A sa mort, la monarchie est rétablie.

       B] Un parlement qui s’impose peu à peu :

Grâce aux deux textes suivants, la monarchie est plus modérée : la monarchie parlementaire remplace la monarchie absolue.

1679 : L’habeas corpus (« ton corps t’appartient ») - les accusés auront le droit d’être présentés dans les trois jours devant un juge et d’être informés des causes de leur détention. FIN DE L’ARBITRAIRE (En France, DANS LE MEME TEMPS LA LETTRE DE CACHET FAIT LA JUSTICE).

1689 : La Déclaration des Droits Le parlement devra donner son consentement sur les lois, sur les impôts, sur l’armée, déclaration de paix, de guerre... Le peuple pourra présenter des pétitions au roi.

Ainsi, la monarchie anglaise est tempérée, c’est-à-dire limitée par le contrôle d’un Parlement.  Les libertés anglaises garanties par l’Habeas Corpus et la Déclarations des droits.

Résumé

Dans la première moitié du XVIIème siècle, les rois d 'Angleterre cherchent à imposer la monarchie absolue, alors que traditionnellement le parlement est associé au gouvernement du pays. Cela entraîne une guerre entre parlementaires et royalistes, qui se termine par l'exécution du roi en 1649.

Parlement: il est composé de deux chambres (celle des Lords et des Communes), qui doivent notamment être consultées par le roi pour la levée des impôts

En 1679 Le Parlement impose au nouveau roi l’Habeas Corpus: cette loi interdit toute décision de justice arbitraire et garantit aux sujets du roi la liberté individuelle.

En 1685, le roi Jacques II tente à nouveau de rétablir la monarchie absolue et le catholicisme. Le Parlement s’oppose encore et le force à quitter le pays. Un nouveau roi est appelé : Guillaume d’Orange : c’est la Glorieuse Révolution de 1688. Guillaume d’Orange doit alors accepter la Déclaration des Droits, qui limite fortement les pouvoirs du roi et augmente ceux du Parlement

En Angleterre le pouvoir du roi est limité et contrôlé par un Parlement (Chambre des Lords et Chambre des Communes) : c’est une monarchie parlementaire.

Principaux événements à retenir :

·         la décapitation du roi Charles Ier (1649) pendant la guerre civile, suivie de la dictature de Cromwell (1649-1658)

·         la Glorieuse Révolution de 1688 qui chasse Jacques II et met sur le trône le hollandais Guillaume d’Orange

·         le vote de deux textes qui garantissent les libertés anglaises : l’Habeas Corps et la Déclaration des Droits
Ce modèle politique anglais inspira la philosophie des Lumières qui se développe en Europe au XVIIIe siècle.